articles

Le comparatif des régimes de retraite par métier

comparaison de regimes de retraite couple

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF



Dans ce guide, nous abordons les différents régimes de retraite disponibles en fonction de votre profession. Face à la complexité croissante des systèmes de retraite, et des régimes spéciaux il est parfois difficile de s’y retrouver.

Nous vous offrons un aperçu détaillé et synthétique des régimes de retraite propres à chaque métier, en mettant l’accent sur leurs particularités et avantages. Le but étant de mieux appréhender les estimations de votre futur retraite, et de choisir votre orientation en toute connaissance de cause.

Un système de retraite obligatoire par répartition

 

Le système de retraite en France et obligatoire et fonctionne par répartition
 

C’est un modèle dans lequel les cotisations des travailleurs actifs sont directement utilisées pour financer les pensions des retraités. Ce mécanisme de solidarité intergénérationnelle repose sur la confiance entre les générations et garantit une couverture sociale pour les personnes âgées.

Dans ce système, les travailleurs cotisent tout au long de leur carrière, et en contrepartie, bénéficient d’une pension lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite. Le montant de la pension dépend généralement des cotisations versées et des années de travail effectuées.

Bien que ce modèle puisse faire face à des défis, notamment en raison du vieillissement de la population et de l’évolution du marché du travail, il reste une pierre angulaire des systèmes de protection sociale dans de nombreux pays, assurant un revenu de base et une certaine sécurité financière aux personnes âgées.

Qui gère et paye la retraite en France ?

En France, la retraite est gérée par 42 régimes distincts en fonction des statuts professionnels. Les actifs cotisent généralement à un régime de base et à un régime complémentaire ou additionnel. Le calcul des pensions de retraite dépend des régimes d’affiliation, de la durée d’assurance et des rémunérations perçues au cours de la carrière. Les régimes de base fonctionnent en annuités, tandis que les régimes complémentaires fonctionnent en points. Pour obtenir la meilleure pension possible, il est nécessaire de cotiser pendant une durée minimale, variant selon la génération. Si des trimestres manquent, la pension de base peut être réduite.

20 régimes de retraite passés à la loupe

 

1/ La SNCF

Pour qui ?
Les salariés de la SNCF, qu’ils soient agents titulaires ou contractuels.
Qui pilote ?
La Caisse de Prévoyance et de Retraite du Personnel de la SNCF (CPRPSNCF) est chargée de gérer le régime de retraite pour les salariés de la SNCF.

Conditions de départ d’un retraite d’un employé de la SNCF sans décote :

  • de 55 à 57 ans pour les salariés sédentaires du cadre permanent
  • de 50 à 52 ans pour les conducteurs de train ayant effectué entre 15 et 17 ans comme conducteur
  • 172 trimestres

Combien touche un retraité de la SNCF à taux plein ?

Le montant de la pension de retraite à taux plein se calcule avec la formule suivante : Pension = (TIB des 6 derniers mois) x (75 %)

2/ Les fonctionnaires

Pour qui ?
Les fonctionnaires titulaires et stagiaires de la fonction publique d’État, territoriale et hospitalière. Les contractuels sont quant à eux affiliés au régime général de la Sécurité sociale.
Qui pilote ?

  • Le Service des Retraites de l’État (SRE) pour la fonction publique d’État.
  • La Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) pour la fonction publique territoriale et hospitalière.

Conditions de départ en retraite d’un fonctionnaire sans décote :

  • Justifier de 172 trimestres de cotisation (43 années) pour les personnes nées après 1973. (dégressif jusque 166 trimestres pour les autres).
  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite qui sera de 64 ans en 2030.
  • Le salaire pris en compte pour le calcul de la pension est le traitement indiciaire brut (TIB) des 6 derniers mois d’activité, hors primes et indemnités.

Combien touche un retraité de la fonction publique à taux plein ?

Le montant de la pension de retraite à taux plein se calcule avec la formule suivante : Pension = (TIB des 6 derniers mois) x (75 %)

 

3/ La banque de France

Pour qui ?
Les salariés de la Banque de France.
Qui pilote ?
La Banque de France elle-même gère le régime de retraite pour ses salariés.

Conditions de départ en retraite d’un retraité de la banque de France sans décote :

mêmes conditions que le régime des fonctionnaires

Combien touche un retraité de la banque de France à taux plein ?

mêmes conditions que le régime des fonctionnaires

 

4/ La RATP

Pour qui ?
Les salariés de la RATP
Qui pilote ?
La RATP elle-même gère le régime de retraite pour ses salariés, en collaboration avec la Caisse de Retraite du Personnel de la RATP (CRP RATP).

Conditions de départ en retraite d’un salarié de la RATP sans décote :

  • Catégorie sédentaire : 60 à 62 ans
  • Personnels de maintenance : 55 à 57 ans
  • Agents d’exploitation : 50 à 52 ans
  • 161 et 168 trimestres selon la date où l’agent RATP atteint l’âge d’ouverture des droits

Combien touche un retraité de la RATP à taux plein ?

La pension à taux plein est égale à 75 % du salaire des 6 derniers mois

militaire

5/ Les militaires

Pour qui ?

  • Les militaires de carrière, qui servent dans les forces armées françaises en tant que personnel sous contrat à durée indéterminée.
  • Les militaires sous contrat, qui servent dans les forces armées françaises en tant que personnel sous contrat à durée déterminée.
  • Les officiers et sous-officiers de la Gendarmerie nationale.

Qui pilote ?
Le régime de retraite des militaires est piloté par le Service de Retraite des Militaires (SRM) qui dépend de la Direction des Ressources Humaines du Ministère des Armées. Le SRM est responsable de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux militaires.

Conditions de départ en retraite d’un militaire sans décote :

  • Le taux plein est accordé entre 160 et 172 trimestres.
  • Des bonifications spécifiques sont accordées aux militaires ayant participé à une mission opérationnelle ou à des opérations aériennes ou sous-marines.
  • Une bonification de 1/5e de leur durée totale de service, est accordée automatiquement au-delà de 17 années de service (dans la limite de 5 ans).

Combien touche un retraité militaire à taux plein ?

La pension de retraite correspond à 75 % du salaire mensuel sans les primes sur les 6 derniers mois avant la retraite.

6/ Les Mineurs

Pour qui ?
Les travailleurs des industries minières, qu’ils soient ouvriers, employés, techniciens, agents de maîtrise ou cadres.
Qui pilote ?
La Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines (CANSSM) est chargée de gérer le régime de retraite pour les salariés des mines.

Conditions de départ en retraite d’un ouvrier des mines sans décote :

  • l’âge légal de départ en retraite est fixé entre 50 et 55 ans pour les affiliés de la Retraite des Mines mais doivent justifier d’un nombre d’années passées au fond de la mine.
  • 120 trimestres de cotisation

Combien touche un retraité des mines à taux plein ?

La pension annuelle est égale au nombre de trimestre validés x valeur du trimestre x coefficient de majoration. En 2019, la valeur du trimestre étant de à 83,82 €, pour un coefficient de 1,351. La pension mensuelle s’élevait à 1 132,40 € par mois.

7/ L’Opéra National de Paris

Pour qui ?
Les employés de l’Opéra National de Paris, y compris les artistes (danseurs, chanteurs, musiciens), les techniciens et le personnel administratif.
Qui pilote ?
L’Opéra National de Paris gère lui-même le régime de retraite pour ses employés.

Conditions de départ en retraite du régime général sans décote :

  • 42 ans pour les danseurs
  • 50 ans pour les artistes du chœur
  • 57 ans pour les techniciens
  • 60 ans pour les musiciens
  • 160 trimestres

Combien touche un retraité du régime général à taux plein ?

  • Entre 75% et 80%  du salaire de référence (émolument de base).
  • L’émolument de base correspond à la moyenne des rémunérations perçues, au cours des trois dernières années.

8/ La Comédie Française

Pour qui ?
Les employés de la Comédie-Française, y compris les artistes (comédiens, metteurs en scène, scénographes), les techniciens et le personnel administratif.
Qui pilote ?
La Comédie-Française gère elle-même le régime de retraite pour ses employés.

Conditions de départ en retraite d’un employé de la comédie Française sans décote :

  • 55 ans pour les personnels techniques, agents de sécurité
  • 60 ans pour les autres
  • 150 trimestres.

Combien touche un retraité de la comédie Française à taux plein ?

  • 15 ans et plus de services civils et militaires donne droit à 2 % par annuité
  • – de 15 ans de services civils et militaires donne droit à 1.85 % par annuité
  • Une pension minimale de  12353 euros annuel est accordée pour un affilié au régime de retraite de la Comédie française ayant travaillé 25 ans

 





 

9/ Les Sénateurs

Pour qui ?
Les sénateurs élus, qui participent à l’élaboration et à la modification des lois, au contrôle du gouvernement et à la représentation des collectivités territoriales au niveau national.
Qui pilote ?
Le régime de retraite parlementaire du Sénat est piloté par la Caisse de Retraites des Sénateurs, qui est un organisme indépendant, spécifiquement dédié à la gestion de la retraite des sénateurs. La CRS est responsable de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux bénéficiaires.

Conditions de départ en retraite d’un sénateur sans décote :

  • 172 trimestres en 2035
  • 64 ans en 2030

Combien touche un retraité sénateur  à taux plein ?

Après un mandat de six ans, un sénateur peut prétendre à une pension de 2200 euros par mois mais il doit respecter les conditions de départ énoncée précédemment.

10/ L’assemblée nationale

Pour qui ?
Les personnes concernées par ce régime de retraite sont les députés élus, qui participent à l’élaboration et à la modification des lois, au contrôle du gouvernement et à la représentation des citoyens au niveau national.
Qui pilote ?
Le régime de retraite parlementaire de l’Assemblée nationale est piloté par la Caisse des Pensions des Députés, qui est un organisme indépendant, spécifiquement dédié à la gestion de la retraite des députés. La CPD est responsable de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux bénéficiaires.

Conditions de départ en retraite d’un député sans décote :

  • 172 trimestres en 2035
  • 64 ans en 2030

Combien touche un député retraité à taux plein ?

La pension est calculée au prorata des annuités acquises, après un mandat de cinq ans, un député peut prétendre à une pension de 635 euros par mois mais il doit respecter les conditions de départ énoncée précédemment.

11/ EDF-GDF et les industries électriques et gazières

Pour qui ?
Les employés d’EDF et d’ENGIE (ex-GDF), ainsi que les employés des filiales et des entreprises liées au secteur de l’énergie électrique et gazière (RTE, ERDF, GRT gaz, GrDF).
Qui pilote ?
Le régime de retraite EDF-GDF est piloté par la Caisse Nationale des Industries Électriques et Gazières (CNIEG), qui est un organisme indépendant et spécifique dédié à la gestion de la retraite des salariés du secteur de l’énergie électrique et gazière. La CNIEG est responsable de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux bénéficiaires.

Conditions de départ en retraite chez ENGIE / EDF sans décote :

  • cas général : 62 ans
  • service actif ou insalubre : 57 ans
  • 172 trimestres

Combien touche un retraité de ENGIE / EDF à taux plein ?

La pension de retraite correspond à 75 % du salaire mensuel sans les primes sur les 6 derniers mois avant la retraite.

12/ Le port autonome de Bordeaux

Pour qui ?
Les employés du Port autonome de Bordeaux, y compris les agents titulaires et contractuels.
Qui pilote ?
La Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) est chargée de gérer le régime de retraite pour les salariés du Port autonome de Bordeaux.

Conditions de départ en retraite d’u employé du port autonome de Bordeaux :

rattaché au régime général depuis 2017.

Combien touche un retraité du port autonome de Bordeaux ?

La retraite de base à taux plein se calcule en prenant 50 % du salaire annuel moyen (SAM) correspondant aux 25 meilleures années revalorisées.

13/ Le secteur maritime

Pour qui ?
Les marins et travailleurs du secteur maritime, qu’ils soient navigants ou sédentaires, qu’ils travaillent dans le commerce, la pêche, les cultures marines ou d’autres secteurs maritimes.
Qui pilote ?
L’Établissement National des Invalides de la Marine (ENIM) est chargé de gérer le régime de retraite pour les marins et les travailleurs du secteur maritime en France.

Conditions de départ en retraite d’un marin et travailleur du secteur maritime sans décote :

  • 55 ans
  • 150 trimestres

Combien touche un retraité de la marine et travailleur du secteur maritime à taux plein ?

  • La retraite de base à taux plein se calcule en prenant 75 % des 3 dernières années (salaire forfaitaire).

 

14/ Les clercs et employés de Notaire

Pour qui ?

  • Les clercs de notaires, qui sont les assistants juridiques des notaires et participent activement aux différentes activités de l’étude notariale.
  • Les employés de notaires, tels que les secrétaires, les comptables, les standardistes et autres collaborateurs.

Qui pilote ?

  • Le régime de retraite des clercs et employés de notaires est piloté par la CRPCEN, qui est un organisme de sécurité sociale indépendant, spécifiquement dédié à la profession notariale. La CRPCEN est responsable de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux bénéficiaires.
  • Le financement de ce régime repose sur des cotisations prélevées sur les salaires des clercs et employés de notaires, ainsi que sur des contributions des employeurs, en l’occurrence les notaires et les études notariales.

Conditions de départ en retraite d’un employé de notaire sans décote :

  • 64 ans en 2030
  • 172 trimestres
  • 10 meilleures années revalorisées pour la prise en compte de la pension.

Combien touche un retraité du notariat à taux plein ?

Le montant de la pension de retraite à taux plein se calcule avec la formule suivante : Pension = (TIB des 6 derniers mois) x (75 %)

15/ Les ouvriers des établissements industriels de l’état

Pour qui ?

  • Les ouvriers travaillant dans les établissements industriels de l’État.
  • Les agents non titulaires, tels que les techniciens, les ingénieurs, les administratifs et autres personnels contractuels.

Qui pilote ?
Le régime de retraite des ouvriers des établissements industriels de l’État est piloté par les Fonds Spécial de Pensions des Ouvriers des Établissements Industriels de l’Etat.

Conditions de départ en retraite des ouvriers de l’état sans décote :

  • régime normal 64 ans en 2030
  • régime « insalubre » : 55 ans

Combien touche un retraité ouvrier de l’état à taux plein ?

La pension de retraite correspond à 75 % du salaire mensuel sans les primes sur les 6 derniers mois avant la retraite.

16/ Les agents des collectivités locales

Pour qui ?

  • Les fonctionnaires territoriaux, qui travaillent pour les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Les agents non titulaires, tels que les contractuels, les vacataires et les emplois aidés au sein des collectivités territoriales et de leurs établissements publics.

Qui pilote ?
Le régime de retraite des agents des collectivités locales est piloté par la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) pour les fonctionnaires territoriaux, et par l’Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l’État et des collectivités publiques (IRCANTEC) pour les agents non titulaires.

Conditions de départ en retraite d’un agent des collectivités locales sans décote :

170 trimestres

Combien touche un agent des collectivités locales retraité à taux plein ?

La pension de retraite correspond à 75 % du salaire mensuel sans les primes sur les 6 derniers mois avant la retraite.

17/ Le régime de retraite général

Pour qui ?
Tous les salariés du secteur privé non concernés par les régimes spéciaux, ou alignés. Cela concerne 18 millions de cotisant et 13 millions de retraités.
Qui pilote ?
C’est la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) qui pilote le régime général. Les pensions sont versées par les caisses régionales.

Conditions de départ en retraite du régime général sans décote :

  • Justifier de 172 trimestres de cotisation (43 années) pour les personnes nées après 1973. (dégressif jusque 166 trimestres pour les autres).
  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite qui sera de 64 ans en 2030.
  • Salaire pris en compte : les 25 meilleures années revalorisées

Combien touche un retraité du régime général à taux plein ?

  • La retraite de base à taux plein se calcule en prenant 50 % du salaire annuel moyen (SAM) correspondant aux 25 meilleures années revalorisées.

 

18/ Les Régimes de retraite alignés

Pour qui ?
Les artisans, les salariés agricoles et les commerçants
Qui pilote ?
Les salariés agricoles dépendent de la Mutualité Sociale agricole (MSA) et les commerçants et artisans dépendent du régime social des indépendants (RSI).

Conditions de départ en retraite du régime aligné sans décote :

mêmes conditions que le régime général

Combien touche un retraité du régime aligné à taux plein ?

La retraite de base à taux plein se calcule en prenant 50 % du salaire annuel moyen (SAM) correspondant aux 25 meilleures années revalorisées.

19/ Les Cultes

Pour qui ?

  • Les ministres des cultes : prêtres, pasteurs, rabbins, imams, etc., qui exercent leur fonction religieuse et spirituelle.
  • Les membres des congrégations et collectivités religieuses, tels que les moines, moniales, frères et sœurs de communautés religieuses.

Qui pilote ?
Le régime de retraite des Cultes est piloté par la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) et l’Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l’État et des collectivités publiques (IRCANTEC). Ces organismes sont responsables de la gestion des cotisations, des droits à la retraite et des pensions versées aux bénéficiaires.

Conditions de départ en retraite du régime des cultes :

  • Assimilé au régime général depuis 1979
  • Mais les prêtres prennent en général la retraite à 75 ans…

Combien touche un retraité des cultes à taux plein ?

Pour une carrière complète (40 ans), le montant mensuel des pensions avoisine 1000 euros bruts pour un prêtre . Ce traitement n’est d’ailleurs pas considéré comme un salaire et il n’est pas le même dans tous les diocèses.



Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF













A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter