Salaires et débouchés des métiers du sport

Les métiers du sport
Les métiers du sport en France



Le secteur sportif fait de plus en plus d’adeptes. A une époque où le lien entre activité sportive et bonne santé est de plus en plus présent, c’est un secteur en pleine expansion.  Cette filière regorge de métiers touchant aussi bien à l’exercice pur qu’à l’éducation, au commerce, au marketing ou encore au management. Avec des débouchés professionnels croissants, le secteur sportif est un secteur dynamique qui recrute. Près de 350 000 postes de professionnels sont représentés en France toutes catégories confondues.
 

Quelles formations pour les métiers sportifs ?

 
Il existe cinq diplômes professionnels dans le monde sportif qui mènent vers l’encadrement sportif ou l’animation.
 

Le Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien

 
Accessible dès 16 ans et de niveau CAP, cette formation propose trois spécialisations : loisirs des jeunes et de l’enfant, loisirs tout public et loisirs de pleine nature. Elle s’adresse particulièrement à celles et ceux qui souhaitent devenir animateur dans une association sportive.
 

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

 
Pour entamer cette formation, il faut avoir 18 ans mais l’obtention du baccalauréat n’est pas obligatoire. Le critère principal est de posséder un excellent niveau dans la discipline choisie. C’est une formation pour les futurs éducateurs sportifs, animateurs et entraîneurs.
 

Le Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

 
Cette formation mène à Bac+2 et se fait dans des établissements publics ou privés. Elle a deux spécialisations possibles : animation socio-éducative ou socio-culturelle et perfectionnement sportif. Elle permet de former des coordinateurs de structure socioculturelle ou médicale et des entraîneurs sportifs.
 

Le Diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

 
De niveau BAC+3, cette formation est accessible sur concours. Elle forme des entraîneurs sportifs de haut niveau ainsi que des directeurs sportifs.
 

La licence STAPS

 
C’est la filière la plus connue et on la retrouve dans une quarantaine d’universités en France. Pour y accéder, il faut justifier d’excellentes qualités sportives. On y suit des cours de pratique de plusieurs disciplines sportives ainsi que des cours de sciences humaines, de technologie sportive ou encore de sciences du vivant. Plusieurs spécialisations sont proposées comme :

  • Management sportif
  • Entraînement sportif
  • Activités physiques adaptées et santé
  • Éducation et motricité pour se préparer au CAPEPS
  • Ergonomie sportif et performance motrice

 

Quelles sont les qualités et aptitudes nécessaires ?

 
Évidemment, une condition physique robuste ainsi que des qualités indéniables dans une ou plusieurs disciplines. De la rigueur également, du sérieux, un mental fort ainsi que des aptitudes scolaires. Ces études ne sont pas des cours sportifs à rallonge, elles permettent de former à des métiers que l’on croise très souvent dans sa vie, que ce soit directeur d’équipement sportif ou professeur d’EPS. Une capacité d’écoute, d’enseignement et d’empathie est aussi nécessaire.
 

Quels sont les débouchés des métiers sportifs ?

 
Dans ce secteur, un grand nombre de débouchés est possible. Il vous sera autant possible de devenir directeur(trice) d’équipement sportif que entraîneur(euse), journaliste sportif(ive) que moniteur(trice) sportif ou professeur(e) d’EPS. Les études des métiers sportifs offrent en outre des ponts vers d’autres formations comme dans le cas de professeur pour la licence STAPS ou de journaliste. Il est important également de comprendre que le métier de sportif professionnel s’il peut être une bonne vitrine, ne reflète pas vraiment la réalité de cette catégorie de métiers. Ni en terme de salaires, ni en terme de débouchés.
 

Quels revenus pour les métiers sportifs ?

 
En reprenant les métiers cités ci-dessus, découvrons les salaires correspondants.
Un directeur(trice) d’équipement sportif peut s’attendre à un salaire allant du SMIC à 2100 euros.
Un entraîneur(euse) peut espérer un salaire compris entre 2200 et 2600 euros.
Un journaliste sportif(ve) peut prétendre à un salaire allant du SMIC à 2000 euros.
Un maître nageur(euse) sauveteur(euse) sera payé entre 1800 et 2000 euros.
Un moniteur(trice) sportif(ve) pourra prétendre à un salaire autour de 1600 euros.
Un professeur(e) d’EPS dans le second degré est payé entre 2900 et 3500 euros.
Un vendeur(euse) d’articles sportifs sera payé autour du SMIC en général.
Un sportif(ve) professionnel pourra espérer des revenus de plusieurs millions par mois dans des sports médiatisé. Cependant, la majorités des sportifs professionnels dépassent rarement le smic.

 

A voir aussi :

  • Écrit par :
    je m'occupe des statistiques de tous les métiers en France. débouchés, grilles des salaires, villes qui recrutent etc...

Laissez un commentaire