Blog orientation

Tout savoir sur le CPF

Le compte crédit formation

 

Entré en vigueur en 2015 le CPF (compte personnel de formation) est un dispositif qui sert à financer des formations tout au long d’une carrière professionnelle. Cependant, force est de constater que beaucoup de Français ignorent encore les possibilités offertes par cet outil pour leur avenir professionnel. Voici donc l’essentiel à retenir sur ce sujet.

Qu’est-ce que le CPF ?

Instauré en remplacement du DIF (Droit Individuel à la formation), le CPF est un dispositif gouvernemental dont le but est de faciliter le financement de formations professionnelles dont la liste est régulièrement mise à jour. Recourir à votre compte CPF vous permet notamment :

  • d’actualiser votre savoir dans un domaine afin de renforcer vos compétences et d’élever votre niveau d’employabilité ;
  • de passer un concours pour entrer dans la fonction publique ;
  • de maitriser certains outils techniques indispensables pour votre travail ;
  • d’obtenir une promotion, etc.

Le compte personnel de formation peut aussi vous aider à vous reconvertir dans un nouveau métier. Vous pouvez accéder à votre compte personnel de formation en passant par la plateforme moncompteformation.gouv.fr, qui est le site officiel dédié au CPF. Vous devrez renseigner quelques informations et surtout votre numéro de sécurité sociale qui est la clé pour accéder à votre espace personnel.

Il est très important de garder secrètes les données qui concernent votre compte, car les tentatives d’arnaques et de détournements de comptes sont nombreuses.

Comment financer une reconversion professionnelle avec le CPF ?

L’utilisation de votre compte CPF peut vous permettre d’entamer une reconversion professionnelle pour adulte qui nécessite de faire le point sur vos compétences, et sur vos moyens financiers. Cependant, les fonds offerts par le CPF étant quelques fois insuffisants, il sera possible de bénéficier d’autres modes d’accompagnement selon votre situation.

Cas d’un salarié

Grâce à la loi Avenir Professionnel de 2018, il est possible de bénéficier du compte personnel de formation de transition professionnelle (CPF de Transition Professionnelle). Pour souscrire à ce dispositif, vous devez :

  • être salarié en CDI avec une ancienneté de 24 mois, dont 12 mois dans la même entreprise ;
  • être salarié en CDD avec une ancienneté de 24 mois sur les 5 dernières années, dont au moins 4 en CDD au cours des 12 derniers mois.

Vous serez considéré comme un stagiaire en formation professionnelle et vous conserverez votre rémunération et vos droits. Les frais de formation seront pris en charge par votre employeur ou par l’OPCO.

compte cpf

Vous pouvez aussi bénéficier du dispositif de promotion par l’alternance (Pro-A), si vous êtes salarié en CDI, sportif ou entraineur professionnel en CDD ou en contrat unique d’insertion (CUI) en CDI. Ce dispositif permet aux salariés de suivre une formation en alternance afin d’acquérir de nouvelles compétences ou changer de métier. Il s’agit généralement de formations d’une durée de 6 à 12 mois. Une extension jusqu’à 36 mois est possible sous certaines conditions.

Si vous êtes retenu, vous continuerez à percevoir votre salaire ainsi qu’une couverture en cas d’accident du travail. Ici, le financement de la formation sera assuré par l’OPCO associé à votre entreprise.

Cas d’un demandeur d’emploi

Si vous êtes en recherche d’emploi, votre compte CPF peut vous permettre de suivre un certain nombre de formations courtes. De même, vous pouvez vous en servir pour réaliser un bilan de compétences approfondi si vous souhaitez vous réorienter professionnellement. Dans ce cas, un conseiller Pôle Emploi peut vous aider à faire ce bilan. La structure vous oriente vers les différents dispositifs d’aides qui existent en fonction de votre projet professionnel.

En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez notamment solliciter l’octroi de l’AIF (Aide Individuelle à la Formation) qui peut s’élever jusqu’à 8 000 euros, mais ne peut excéder 5 000 euros si vous bénéficiez d’un CSP. Ce dispositif permet de financer les formations débouchant sur un retour rapide et durable à l’emploi.

Vous pouvez aussi bénéficier de l’action de formation conventionnée (AFC), qui facilite votre réinsertion professionnelle par l’acquisition de compétences en adéquation avec les demandes du marché de l’emploi. La Préparation opérationnelle à l’Emploi collective (POEC) et la Préparation opérationnelle à l’Emploi individuelle (POEI) sont d’autres dispositifs auxquels vous pouvez prétendre.

L’agence Pôle Emploi dont vous dépendez doit valider vos choix de formation afin que vous puissiez bénéficier de ces aides. Selon le programme duquel vous dépendez, vous aurez droit à l’AREF ou à une RFPE. L’AREF est l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation, tandis que la RFPE correspond à une rémunération du Pôle Emploi pour les formations. Elle peut aller jusqu’à 650 euros par mois.

Se faire accompagner pour réussir sa reconversion professionnelle

Changer de métier demande de la détermination et beaucoup d’efforts. Il est indispensable de se faire accompagner pour éviter que votre projet n’arrive pas à son terme. Il existe différents organismes qui par leur expérience sont en mesure de :

  • vous aider à établir votre bilan de compétences ;
  • choisir le domaine qui vous convient le mieux ;
  • organiser votre temps pour vous former à votre nouveau métier ;
  • vous conseiller sur les moyens de financement de votre formation, etc.

Grâce à cet accompagnement, vous pourrez tracer vos nouveaux objectifs de carrière, booster votre compétitivité et redonner du sens à votre vie professionnelle. Nous vous recommandons donc de vous renseigner et de ne pas vous lancer seul dans la reconversion professionnelle.

Qui est éligible au CPF ?

Toutes les personnes actives sur le marché du travail et ayant au moins 16 ans sont éligibles au CPF. La limite minimum d’âge considérée est de 15 ans, en référence aux jeunes qui sont en contrat d’apprentissage. Les droits à la formation acquis grâce au CPF sont individuels et peuvent être utilisés durant tout le parcours professionnel jusqu’à la retraite.

Ainsi, que vous soyez salarié, en recherche d’emploi ou engagé dans un processus de reconversion professionnelle, le CPF vous est ouvert dès que vous le souhaitez. Toutefois, il faut respecter certaines conditions.

CPF reconversion professionnelle

À combien s’élève le solde d’un CPF ?

Jusqu’à janvier 2019, le compte personnel de formation était crédité en heures de formations. Désormais, les heures sont remplacées par un versement annuel de 500 euros.

Le plafond du compte est alors de 5000 euros si le titulaire de ce compte a perçu un salaire à temps plein durant l’année écoulée. Ce plafond peut grimper jusqu’à 8 000 euros pour les salariés en situation de handicap ainsi que pour les salariés ne détenant pas un niveau de qualification élevé.

Les limites du CPF

Compte tenu du montant alloué, le CPF est indiqué pour les personnes qui souhaitent suivre des formations courtes pour évoluer dans leur profession. En revanche, ce dispositif n’offre pas des fonds suffisants pour financer de longues formations, notamment pour ceux qui veulent changer de métier. Ainsi, si vous souhaitez réorienter votre carrière, vous devrez compléter les fonds fournis par le CPF avec un autre type de subvention, ou un financement personnel.

Quel type de formation peut financer le CPF ?

Le répertoire des formations éligibles au CPF est très diversifié, et se remplit un peu plus chaque année. Le CPF contribue à financer toutes les formations permettant de décrocher une certification enregistrée au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), une qualification ou un diplôme d’État.

Les formations peuvent être suivies en présentiel dans un centre de formation, ou à distance pour une plus grande flexibilité. Il existe également des formats hybrides. Parmi les formations éligibles au CPF, vous retrouverez :

  • les formations qualifiantes comme le CAP Métiers de la coiffure par exemple ;
  • les formations dont la finalité est l’obtention d’un titre professionnel (assistant comptable, gestionnaire de la paie, etc.) ;
  • le permis de conduire ;
  • les formations de perfectionnements (outils techniques, logiciels spécifiques, etc.) ;
  • l’apprentissage de langues étrangères, etc.

Le CPF permet également de financer l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience ainsi que la réalisation d’un bilan de compétences. Ce dernier est un outil indispensable pour faire le point sur votre carrière si vous souhaitez entreprendre une reconversion professionnelle.

Bilan de compétences

Trouver une formation

➜ NUTRITION
➜ DÉCORATION D’INTÉRIEUR
➜ PETITE ENFANCE
➜ IMMOBILIER
➜ SERVICES A LA PERSONNE
➜ BIEN ETRE
➜ FONCTION PUBLIQUE
➜ MODE STYLISME
➜ WEBMARKETING
➜ ANIMAUX
➜ NATURE
➜ MAQUILLAGE
➜ ANGLAIS
➜ BUREAUTIQUE

Passer un concours

➜ AMBULANCIER
➜ SECRÉTAIRE MEDICALE
➜ FONCTIONNAIRE
➜ MONITEUR DU PERMIS
➜ GENDARMERIE & POLICE
➜ SURVEILLANT PÉNITENCIER

Trouver une reconversion

➜ COACHING A DISTANCE
➜ MÉTHODE AXÉE SUR L’IA

Se lancer

➜ MANAGEMENT
➜ CRÉER SON SITE
➜ CRÉATION D’ENTREPRISE
➜ PRISE DE PAROLE

Début des voeux Parcoursup le 18 janvier êtes-vous prêt ?

X

Bientôt la fin de la gratuité totale pour le CPF ? Profitez-en maintenant !

X