Se former en logistique

logistique
Le secteur de la logistique est en pleine expansion

 

La logistique est un secteur qui ne cesse de s’étendre. Impliquant une obligation croissante pour les entreprises d’embaucher du personnel qualifié, que ce soit pour la préparation de commandes, la conduite d’engins de manutention ou pour les fonctions en lien avec le magasinage et l’entreposage.

Les métiers du transport/logistique offrent la possibilité de travailler dans des secteurs diversifiés : acheminement de marchandises, déménagement, transport de voyageurs, tourisme…
 

Quelle formation pour travailler dans le secteur ?

 
Jusqu’alors accessible à des profils pas ou peu qualifiés, le secteur du transport/logistique éprouve aujourd’hui une hausse significative des qualifications requises.
Il faut, désormais, cibler un bac+2 ou un bac+3 pour un poste de technicien, via une formation en école spécialisée ou en IUT.
Il est également possible d’aller jusqu’au bac+5 : master en université, en école d’ingénieurs ou de commerce qui proposent des spécialisations en transport/logistique.
 

Des postes adaptés à chaque niveau et des opportunités en interne.

 
Quelles que soient vos compétences, les métiers du secteur proposent une vaste sélection de carrières professionnelles. C’est un secteur à différents aspects qui permet un épanouissement et un enrichissement personnel.

Parce que le métier a de nombreux niveaux de compétences, les opportunités de promotion sont toujours accessibles.
De plus, le secteur essaye de privilégier la formation et la promotion des employés en bas de l’échelle sur des postes de haut niveau au lieu de recruter à l’extérieur.
Les promotions sont, par conséquent, fréquentes et les personnes travaillant de manière innovante peuvent évoluer rapidement.
 

Financement du permis poids lourd

 
poids_lourd
 
Selon la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous avez la possibilité d’accéder à différents moyens de financement.

Si vous êtes salarié :

Financement par l’employeur:

La première chose à faire est de demander à son entreprise de financer la formation, en expliquant son projet. Si ce dernier correspond aux besoins de la société, il y a de fortes chances que votre demande soit acceptée.

Financement par le Fongecif:

Le Fongecif est un organisme paritaire interprofessionnel régional qui a pour objectif de vous conseiller et de vous accompagner dans votre projet de formation professionnelle.
Le Fongecif peut financer une formation qui correspond à une évolution professionnelle, dans le cadre d’un Projet de Transition Professionnelle.
Son financement est accessible à toute personne ayant une ancienneté de deux ans, dont au moins un an au sein de l’entreprise actuelle.

Utilisation du Compte Personnel de Formation:

Lorsqu’un employé a accumulé assez d’heures sur son Compte Personnel de Formation, il peut faire une demande pour les utiliser afin de réaliser le financement du permis poids lourd ou de la FIMO, sur son temps de travail.
 
Si vous êtes sans emploi :
 
Financement par Pôle Emploi:

Vous devez, dans un premier temps, rencontrer votre conseiller Pôle Emploi pour lui présenter votre projet.
Le financement de la formation dépend de divers facteurs liés à votre situation et au marché du travail local, mais aussi des budgets formations dont dispose Pôle Emploi.

Financement par des organismes publics ou des structures associatives:

D’autres organismes peuvent contribuer au financement, comme :

  • le Conseil Départemental
  • le conseil Régional
  • les caisses de retraite
  • certains organismes locaux d’aide à l’emploi

L’initiative Tremplin (TRansport EMPLoi INnovation):

Tremplin a été créé pour encourager l’emploi dans le secteur du transport, en raison d’un manque de candidats dans certaines régions.
Elle met en relation candidats et entreprises et suggère, éventuellement, un parcours de formation à toute personne intéressée par le métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*