10 conseils pour briller en anglais au travail

apprendre l'anglais en ligne

Parler une seule langue ne suffit plus pour booster sa carrière. En plus de sa langue maternelle, il vous faut maîtriser une langue internationale, notamment l’anglais qui est la plus courante. En voyage ou au travail, l’anglais est actuellement un outil indispensable de communication. Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec celui-ci, pensez à renforcer votre niveau. Certaines erreurs pourraient vous coûter cher, surtout dans le milieu professionnel.

Pourquoi renforcer son anglais dans le milieu professionnel ?

L’anglais est la langue la plus parlée dans le monde. Que ce soit au travail, dans le business, les relations internationales ou en voyage, impossible de faire l’impasse. Dès que vous sortez de votre territoire, l’anglais devient la langue de communication par excellence. À titre d’exemple, elle est actuellement parlée par près de deux milliards de personnes dans le monde. Ce qui en dit long sur son étendue.

Sur le plan professionnel, l’anglais est la langue principale des affaires et figure actuellement dans les compétences requises sur les CV. 34% des Européens parlent anglais, 11% seulement parlent français. Selon un sondage Ipsos, 81% des entreprises envisagent d’embaucher des salariés bilingues. D’après une étude d’une académie d’anglais, 28% de candidats auraient perdu des opportunités de carrière faute de maîtriser l’anglais.

Pour ne pas passer à côté d’opportunités professionnelles ou même personnelles, il est préférable de maîtriser l’anglais. Pour ce faire, il suffit de prendre des cours. Désormais, les cours en présentiel rencontrent moins de succès en matière de cours de langue et de manière générale, faute de temps et de disponibilité de la part des apprenants. Les cours et méthodologies en ligne se révèlent ainsi redoutablement efficaces pour vous permettre d’assimiler la langue où que vous soyez et selon votre rythme. C’est notamment le cas sur le site ISpeakSpokeSpoken qui propose un kit complet d’apprentissage. Grâce aux cours en ligne, vous pourrez apprendre et pratiquer depuis chez vous, dès que vous le souhaiterez, que vous soyez de niveau débutant, intermédiaire ou avancé. Vous disposerez de nombreux d’outils pour mener et parfaire votre apprentissage : un blog pour apprendre, réviser et progresser de manière optimale en anglais, une chaîne YouTube avec des vidéos d’apprentissage de qualité, une page Instagram où vous pourrez rejoindre une communauté motivée. Les différents cours, pour un apprentissage facile et en douceur, vous permettront d’appréhender notamment :

  • la prononciation anglaise
  • le vocabulaire
  • la grammaire et la conjugaison anglaise, notamment les verbes irréguliers

Vous aurez également accès à des fiches mémo en format PDF que vous pourrez imprimer pour mémoriser les notions clés.

Les avantages de parler anglais au travail

Les opportunités de carrière sont actuellement toutes en anglais. Rares sont les personnes qui sont bilingues et qui ne trouvent pas de travail. Certaines entreprises octroient même une prime de 18% de plus du salaire pour les employés qui parlent anglais. En effet, celui qui maîtrise l’anglais sera un atout pour l’entreprise, particulièrement si celle-ci est ouverte à l’international. Elle n’aura ainsi plus à débourser des frais supplémentaires pour organiser des formations. En maîtrisant l’anglais, vous aurez plus de chance de vous voir octroyer des missions à l’étranger. Une belle opportunité de carrière, mais également une expérience de vie.

À l’inverse, des études démontrent qu’aujourd’hui, dans certaines entreprises, ne pas parler anglais peut être très stressant, voire source de souffrance, notamment dans certains domaines où la pratique courante de l’anglais et le fait d’être bilingue est considéré comme normal. De cette manière, être à même de dialoguer, comprendre et échanger en anglais sera source d’épanouissement au travail.

Anglais au travail : comment mettre en avant ses compétences ?

Parler l’anglais est une chose, le pratiquer dans le domaine professionnel en est une autre. Si vous avez appris l’anglais “sur le tas”, en regardant vos séries en VO, faites attention. Dans le cadre professionnel, certaines règles doivent être respectées pour pouvoir mettre en avant vos compétences comme il se doit.

#1. Parlez un anglais soutenu

Dans le monde professionnel, l’anglais soutenu est le plus souvent utilisé bien que cela ne soit pas aussi évident. Cela particulièrement lorsque vous passez des entretiens d’embauche ou lors des rendez-vous d’affaires. Privilégiez par exemple le « I would like to… », au lieu de « I want to… » lorsque vous souhaitez faire quelque chose. Par la même occasion, travaillez votre accent pour qu’il ne soit ni trop frenchy ni trop english. Adoptez un accent naturel sans tomber dans le rustique.

#2. Ne négligez pas l’écrit

Si à l’oral vous vous en sortez plutôt bien, faites également de même à l’écrit. Il est toujours préférable d’écrire « I would like to… », au lieu de « I’d like to… ». Le principe est assez simple, restez le plus poli possible. Révisez vos conjugaisons et l’orthographe, elles pourraient vous être utiles.

#3. Attention à la ponctuation

L’une des erreurs les plus souvent constatées auprès des francophones est la confusion entre les orthographes et les signes de ponctuation. Sur ce dernier point, l’anglais est beaucoup plus simple. En français « Par exemple » s’écrit « ex. », en anglais vous écrirez plutôt « e.g ». Pour les ponctuations, les anglophones mettent directement la ponctuation après le mot. Ainsi, nous écrirons « Yes! » au lieu de « Yes ! ».

#3. Evitez les erreurs de syntaxes

Un francophone peut avoir tendance à traduire du français à l’anglais. Ce qui peut donner lieu à des erreurs syntaxiques. C’est notamment le cas lorsque vous exprimez votre accord sur un sujet. Vous ne direz pas « I’m agree with you », mais plutôt « I agree with you ». Il en sera de même lorsque vous direz combien vous gagnez dans le mois. Dans ce cas, il sera plus adéquat de dire « to earn money » au lieu de « to win money ».

#4. Méfiez-vous des faux-amis

Des similitudes de mots sont constatées dans la langue anglaise et française. Cependant, ces mots n’ont pas toujours la même signification et vous avez le devoir de bien les distinguer. Cela particulièrement dans les relations d’affaires. « Appointment » sera par exemple plus adéquat pour traduire « rendez-vous » professionnel. Sachez que le verbe « To rendezvous » existe bel et bien en anglais. Le terme « Date » sera plus approprié pour un rendez-vous plus intime ou en amoureux. Ces mots peuvent sembler très simples de votre point de vue, mais risquent de mettre l’interlocuteur anglophone dans l’embarras. Attention, « actually » signifie « en fait » et non « actuellement ».

anglais professionnel

#5. Soyez clairs sur les chiffres

Contrairement au français, l’anglais nécessite plus de précision sur les chiffres. À titre d’exemple, vous devrez mettre une virgule sur tous les nombres à partir de mille. « 1 000 » s’écrira ainsi « «1,000 » en anglais. En ce qui concerne les dates, le système anglophone exige que le mois soit inscrit avant le jour et l’année. On écrira ainsi « 12-25-2020 » et non « 25-12-2020 » pour le jour de Noël par exemple.

#6. Faites la différence entre anglais du quotidien et anglais professionnel

Attention, l’anglais que vous utilisez avec vos amis n’est pas le même que celui utilisé au travail. Certes, il existe des boîtes avec des collaborateurs plus « cool », toutefois, mieux vaut conserver le côté professionnel. Il y a en effet des expressions et vocabulaire spécifiques au milieu du travail et surtout au domaine d’activité. Pour vous aider, il existe divers ouvrages spécialisés dans l’anglais au travail. Abreuvez-vous de ce vocabulaire adapté pour éviter les malentendus.

#7. Prenez garde aux expressions idiomatiques

Il ne serait pas très logique de traduire mot pour mot certaines expressions françaises en anglais. Le mieux serait que vous appreniez quelques notions et expressions pour pouvoir mieux vous exprimer et vous faire comprendre. « Under the weather » signifie par exemple « se sentir mal » et non « sous la pluie ». Il en est de même pour « to miss the boat » qui signifie « rater une opportunité » et non « manquer le bateau ».

#8. Evitez les phrases compliquées

Essayer de placer des mots et des phrases compliqués ne vous aidera en rien. Il faut faire la différence entre les termes techniques et les termes compliqués. Pour une meilleure communication, exprimez-vous le plus clairement possible. Plus une phrase est courte, plus elle est claire et moins vous ferez de fautes. Veillez à placer intelligemment les choses que vous avez apprises. Vous pourriez vous faire prendre à votre propre piège. Un étalage de connaissance ne vous sera pas toujours bénéfique.

#9. Attention aux traductions libres

On ne peut pas forcément tout traduire mot à mot dans la langue anglaise bien que le plus important soit la compréhension. Parfois on traduit souvent « ce que » par « what ». Il est préférable de le traduire par « that ». Il en est de même pour « as you wish » qui signifie « comme vous le souhaitez » et non « as you want ». Si vous êtes en plein apprentissage, prenez votre temps avant de parler ou d’écrire. Cela vous évitera les traductions mot à mot.

#10. N’ayez pas peur de vous exprimer

En phase d’apprentissage, nous avons tendance à avoir peur de parler et de faire des erreurs. Mais si vous ne vous exprimez pas, vous ne vous améliorerez jamais. Pratiquez donc au quotidien si vous en avez la possibilité. Avec vos amis, vos collègues, votre boss… Discutez avec des personnes dont le niveau d’anglais est plus élevé que le vôtre. Cela vous encouragera à vous améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*