articles Entrepreneur

Tuto pour créer sa micro entreprise en 1 heure chrono

jeune auto entrepreneuse creer sa micro entreprise avec un smartphone


Lancez vous !

Faites vous accompagner dans votre création d'entreprise



✔️Simple ✔️Sûr ✔️Rapide ✔️Économique


La création d’une entreprise n’est pas toujours un parcours insurmontable, pour les jeunes entrepreneurs qui privilégient la simplicité par exemple, la micro entreprise offre une voie royale. Cette forme juridique permet de démarrer une activité sans les contraintes liées à la gestion d’une structure trop complexe ou d’un capital social.

Ce statut, réputé pour la fusion de ses régimes sociaux et fiscaux bénéficie d’allègements administratifs, combiné à une gestion simplifiée des cotisations sociales versées à l’URSSAF.

L’Entreprise individuelle et particulièrement la micro-entreprise constitue une option privilégiée pour ceux désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale sans prise de tête.

 

Les avantages de créer une micro-entreprise

Une déclaration en ligne suffit pour lancer ce type d’entreprise, une commodité attirant de nombreux jeunes mais pas seulement…

Le régime fiscal de la micro-entreprise est conçu pour être avantageux et pratique. Les micro entrepreneurs sont imposés sur le chiffre d’affaires, tout en profitant d’un abattement forfaitaire, un soulagement considérable puisqu’il n’est pas possible de déduire les charges d’exploitation. La franchise en base de TVA allège la complexité administrative, offrant une clarté et une facilité de gestion financière.

Sur le plan social, les modalités de paiement sont flexibles et les taux de cotisations sociales sont adaptés pour être moins pesants, un atout non négligeable pour les freelances qui débutent ou ceux qui opèrent à une échelle réduite.

La micro-entreprise séduit aussi par ses obligations comptables minimalistes. Avec la nécessité de tenir uniquement un livre de recettes et, selon le cas, un registre d’achats, ainsi que la conservation des justificatifs, la gestion comptable ne requiert pas d’expertise particulière. Ce modèle offre ainsi l’opportunité aux entrepreneurs de se concentrer sur l’essentiel : développer leur activité et réaliser leurs ambitions professionnelles.

Qui a le droit de devenir micro-entrepreneur ?

Salarié, retraité, fonctionnaire, demandeur d’emploi, quelle que soit votre situation les options pour devenir entrepreneur sont envisageables :

En tant que salarié

Être salarié ne ferme pas la porte à l’entreprenariat. Vous pouvez cumuler votre emploi avec la gestion d’une micro-entreprise. Toutefois, il est essentiel de consulter votre contrat de travail pour identifier d’éventuelles clauses restrictives comme l’obligation de loyauté ou de non-concurrence, qui pourraient limiter votre liberté entrepreneuriale.

En tant que retraité

La retraite n’est pas synonyme d’inactivité ! Les retraités ont aussi la possibilité de créer leur activité. Pour un cumul optimal, il faut soit avoir atteint l’âge de 67 ans, soit avoir l’âge légal de la retraite et tous les trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein.

En tant que fonctionnaire

Même en tant que fonctionnaire, la création d’une micro-entreprise reste accessible. La principale condition est que cette activité secondaire ne soit pas exercée pendant les heures de travail. Pour ceux à temps partiel ou ayant obtenu l’autorisation de leur hiérarchie, la voie entrepreneuriale est ouverte.

En tant que demandeur d’emploi

Être inscrit à Pôle Emploi n’est pas un obstacle à la création d’une micro-entreprise. Cependant, les allocations chômage peuvent être impactées en fonction de la date de création de l’entreprise et de son chiffre d’affaires. Une analyse détaillée des conditions et impacts financiers est donc nécessaire pour équilibrer entre allocations et revenus d’entreprise.

Les étapes de création d’une micro entreprise

 

1. Le choix du nom

Officiellement nommé “dénomination sociale” ou “raison sociale”, le nom c’est l’identité de votre activité. Bien que n’étant pas obligatoire, il est recommandé d’ajouter un nom commercial ou professionnel. Même si dans le cadre d’une micro-entreprise, il est courant d’utiliser simplement votre prénom et nom.

2. Domiciliation du siège social

Le siège social est essentiellement l’adresse postale de votre entreprise. Plusieurs options sont possibles :

  • Un domicile personnel
  • Un local professionnel dédié
  • Une pépinière d’entreprises
  • Une colocation d’entreprises

C’est à cette adresse que tous les courriers et documents professionnels vous seront envoyés. Attention, sans domiciliation, il est impossible de procéder à l’immatriculation en ligne. Si vous changez d’adresse, n’oubliez pas de mettre à jour ces informations.

3. Immatriculation de l’entreprise

Il s’agit de l’étape où vous officialisez votre entreprise. La démarche initiale est la déclaration de micro-entreprise en ligne. Cette procédure peut être accompagnée par une plateforme juridique en ligne comme Legalstart ou être faite directement sur le guichet unique. Une fois l’immatriculation validée, vous recevrez :

  • Un code APE (Activité Principale Exercée)
  • Un numéro SIREN, votre identifiant d’entreprise
  • Un numéro Siret, relatif à l’établissement où l’activité est menée

 

4. Contenu du dossier d’inscription

Outre le formulaire rempli en ligne, divers documents sont requis tels qu’une pièce d’identité valide, une attestation de domicile récente, et, pour certains, une attestation de notification au conjoint. Ces documents sont indispensables pour valider l’immatriculation.

Les pièces complémentaires pour la micro-entreprise

Lors de votre déclaration, il est impératif d’ajouter :

  • Une copie de votre pièce d’identité
  • Une déclaration attestant que vous n’avez pas été sujet à des sanctions vous interdisant la direction d’une entreprise
  • Un justificatif de domicile récent
  • Et pour ceux concernés, une attestation de notification au conjoint


Lancez vous !

Faites vous accompagner dans votre création d'entreprise



✔️Simple ✔️Sûr ✔️Rapide ✔️Économique


Combien coûte une micro-entreprise ?

Ce type d’entreprise est réputée pour sa simplicité et son faible coût. Contrairement aux autres types d’entreprises, la mettre en place peut être pratiquement gratuit, surtout si l’entrepreneur s’occupe personnellement des démarches administratives.

Inscription Gratuite, mais des dépenses à prévoir

Bien que l’inscription et l’immatriculation de la micro-entreprise soient gratuites, il faut garder à l’esprit les dépenses supplémentaires qui peuvent s’accumuler. Ces coûts ne sont pas liés à la création en soi, mais plutôt aux exigences opérationnelles et réglementaires pour lancer et gérer efficacement l’entreprise.

Les détails des dépenses

Ouverture d’un Compte Bancaire
Avoir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle facilite la gestion financière et assure une séparation claire entre les finances personnelles et professionnelles. En cas de déclaration de la TVA ce compte est obligatoire.

Investissement Initial
Selon la nature de votre activité, l’achat de matériel spécifique ou d’outils professionnels peut être nécessaire. Les efforts de marketing pour promouvoir votre entreprise engendreront également des coûts.

Location de Local ou Domiciliation
Selon votre activité, vous pourriez avoir besoin d’un local. Les coûts associés à la location ou, si vous optez pour la domiciliation de votre entreprise hors de votre domicile, doivent également être pris en compte.

Planification Budgétaire
Chaque micro-entreprise est unique et, par conséquent, les coûts varieront en fonction de la nature et de l’échelle de l’activité. Une planification budgétaire prudente et détaillée est essentielle pour éviter les surprises et assurer une gestion financière saine dès le début.

Faut-il souscrire une assurance professionnelle ?

La question de l’assurance professionnelle peut parfois être négligée. Bien que non obligatoire, souscrire une assurance peut être une option pour garantir la sécurité et la durabilité de l’entreprise.

Il existe des exceptions notables, notamment dans des secteurs spécifiques qui exigent une couverture assurantielle en raison des risques inhérents à l’activité.

    • Le secteur du BTP: Dans le domaine de la construction, la garantie décennale est incontournable. Elle assure la réparation des dommages qui peuvent se produire après la livraison des travaux, garantissant ainsi la sécurité et la confiance des clients
    • Le secteur automobile: Les entreprises opérant dans ce domaine doivent également considérer une assurance spécifique, adaptée aux risques et aux exigences réglementaires liés à ce secteur.

Un avantage récent de la micro-entreprise est la protection du patrimoine personnel de l’entrepreneur. Seul le patrimoine professionnel est vulnérable, offrant ainsi une couche de sécurité aux biens personnels en cas de dettes ou de responsabilités professionnelles.

Pour ceux qui ne sont pas dans des secteurs où l’assurance est obligatoire, la décision de souscrire ou non une assurance doit être mûrement réfléchie. Une assurance professionnelle offrant une tranquillité d’esprit, protège l’entreprise contre les imprévus et peut permettre de renforcer la crédibilité professionnelle.



Lancez vous !

Faites vous accompagner dans votre création d'entreprise



✔️Simple ✔️Sûr ✔️Rapide ✔️Économique


A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter