Quelles formations pour les personnes handicapées ?

picture-handicapees-formations-personnes-quelles

 

Les personnes en situation de handicap peuvent entreprendre les formations dites de « droit commun », c’est-à-dire celles prévues pour toute personne salariée ou tout demandeur d’emploi. Comme toute personne engagée ou désirant s’engager dans la vie active, vous avez donc le droit de suivre des formations pour obtenir un diplôme ou un certificat et globalement pour accéder au monde professionnel. Dans ce cadre, différents dispositifs ont été prévus par l’administration afin d’assurer que toute personne handicapée puisse accéder de manière effective aux différentes formations professionnelles existantes. Vous avez notamment la possibilité de bénéficier d’actions de formations spécifiques pour les travailleurs handicapés.

Comment accéder à ces formations lorsqu’on est en situation de handicap, et quelles sont ces formations ?

Nous vous détaillons toutes les informations à connaître à propos de ces formations dans la suite de cet article.

Comment bénéficier d’une formation ?

L’accès à la formation est un droit dont toute personne sujette à un handicap peut jouir afin d’accéder à la vie professionnelle, obtenir des diplômes ou faire valider ses acquis. Pour en bénéficier, vous devrez commencer par vous adresser à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour être reconnu travailleur handicapé. C’est également sous ce statut que vous aurez la possibilité de profiter des différents dispositifs d’aide aux personnes en situation de handicap, au départ à la retraite anticipée, etc.

Chaque Maison départementale des personnes handicapées héberge une CDAPH, de ce fait, il vous suffit de contacter celui de votre lieu de résidence pour adresser votre demande de statut de travailleur handicapé. Une fois que vous aurez obtenu votre statut, vous bénéficierez d’une aide pour trouver la formation adaptée à votre projet personnel et vos compétences.

Les formations spécifiques aux personnes en situation de handicap

Que vous soyez demandeur d’emploi ou déjà salarié, vous aurez la possibilité de vous former tout au long de votre vie. Conscient que la formation professionnelle des personnes handicapées peut nécessiter des aménagements particuliers, une formation destinée aux personnes en situation de handicap est prévue par différents organismes de formation conventionnés par l’Agefiph. De cette manière, chacun dispose de la possibilité d’élargir ses compétences professionnelles, et ce quelle que soit sa situation.

handicapees-formations

Il existe plus précisément 4 types de formations spécifiques :

Le stage de pré-orientation

D’une durée de 8 à 12 semaines, le stage de pré-orientation est dispensé au sein des Centres de pré-orientation ou CPO. Il est utile pour les travailleurs handicapés dont le projet professionnel n’est pas encore clairement défini puisqu’il a pour objectif la définition de ce projet, en fonction des besoins, des préférences, des capacités, et de la situation de santé du demandeur. Votre projet sera également déterminé en fonction du marché de l’emploi actuel.

Ce stage est totalement gratuit, et vous n’aurez à votre charge que vos frais de transport et vos repas. Vous avez également la possibilité de le suivre en résidentiel, et les frais d’hébergement seront à la charge de l’État.

Bénéficiant du statut de stagiaire de la formation professionnelle, vous percevrez une rémunération de 652 euros nets si vous n’avez jamais travaillé. Ce montant sera calculé en fonction de vos emplois précédents si vous avez déjà eu un emploi au préalable, tandis que si vous aviez exercé votre métier en tant que travailleur indépendant, vous pourrez recevoir une rémunération de 708,50 euros.

Au terme du stage de pré-orientation, la commission peut vous orienter vers un emploi dans le milieu ordinaire ou dans une ESAT, ou vers une formation complémentaire.

Le contrat de rééducation professionnelle

Le contrat de rééducation professionnelle s’adresse aux personnes devenues inaptes à exercer leur travail à la suite d’un handicap. Il a donc pour objectif de réhabituer l’intéressé à l’exercice de son ancien métier à travers une formation pratique et/ou théorique.

Le contrat de rééducation peut également être organisé dans un but thérapeutique lors de la reprise d’un travail à temps partiel. Sa durée peut être comprise entre 3 mois et 1 an.

Le contrat sera conclu entre l’employeur, le salarié handicapé et la caisse primaire d’assurance maladie. Les dispositions prévues dans le contrat devront ensuite recevoir l’approbation de la CDAPH.

Enfin, sachez que le contrat de rééducation est rémunéré. Le montant de votre salaire est fixé au minimum prévu dans votre convention collective pour le 1er échelon de votre catégorie professionnelle. Lorsque le contrat touche à sa fin, vous percevrez un salaire correspondant à celui fixé pour la qualification que vous recevez au final.

handicapees-formations-personnes-quelles-pour

Le stage de rééducation professionnelle

D’une durée de 10 à 30 mois, le stage de rééducation professionnelle a pour objectif de faciliter le retour à l’emploi dans un milieu ordinaire. Il vise notamment l’acquisition de nouvelles compétences grâce à une formation qualifiante.

Durant toute la durée du stage, vous pourrez percevoir un salaire dont le montant sera défini en fonction de votre statut. Si vous êtes en arrêt de travail, vous pourrez percevoir en plus de vos indemnités journalières une allocation aux adultes handicapés (AAH), ainsi qu’une pension d’invalidité.

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pourrez prétendre à l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation.

Le contrat d’apprentissage

Sous le statut de travailleur handicapé, vous avez finalement la possibilité d’entrer en apprentissage pour obtenir une qualification professionnelle et de bénéficier d’aménagements spécifiques relatifs à votre statut. Ils porteront entre autres sur les locaux professionnels, du matériel pédagogique… Vous avez notamment la possibilité de suivre votre apprentissage par correspondance si le handicap ne vous permet pas le déplacement en centre de formation.

Le contrat d’apprentissage peut être conclu dans le secteur public ou privé, dans une profession libérale, et même au sein d’une association. Tout au long de votre contrat, vous serez sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage en la personne du chef d’entreprise lui-même ou d’un salarié.

La durée de ce contrat est limitée à 4 ans au maximum, durant lesquelles vous pourrez recevoir une rémunération. Le montant de ce salaire est défini en fonction de votre âge, et de votre année d’apprentissage.

Au final, sachez qu’en plus de ces formations spécifiques, les formations ordinaires vous sont également accessibles et notamment : celles diplômantes et professionnalisantes, la VAE, les formations en alternance, et les formations de perfectionnement et de remise à niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*