Blog

Prothésiste ongulaire un métier en plein boom

formation prothésiste ongulaire
 
Le métier de prothésiste ongulaire connaît aujourd’hui un franc succès. De nombreuses personnes se tournent en effet vers les professionnels pour bénéficier d’un soin des ongles adapté. L’exercice de cette activité nécessite une formation. Cela permet non seulement d’acquérir les connaissances indispensables, mais aussi de fidéliser les clients par une pratique expérimentée de l’onglerie. Entre les contraintes législatives et les normes à respecter, les critères requis pour le travail de prothésiste ongulaire sont nombreux. Vous souhaitez en savoir plus sur cette profession de l’esthétique ? Découvrez en détail ses principales particularités dans cet article.
 

Le développement du secteur de l’onglerie

 
Depuis ces dix dernières années, le soin des mains et des ongles est devenu incontournable dans notre vie quotidienne. De plus en plus d’instituts de manucure ouvrent leurs portes. Désormais, les vernis à ongles se vendent comme des petits pains. Un flacon est en effet vendu toutes les deux secondes en moyenne en France. Le positionnement de cet accessoire destiné aux ongles sur le marché des cosmétiques constitue un enjeu majeur. Il est en effet acheté sans aucune barrière sociale et par toutes les générations. Il est certain que de belles mains ne sont pas seulement agréables à regarder. Elles sont également un grand atout dans le monde du travail.

Généralement, ce sont les femmes qui exercent le métier de prothésiste ongulaire. Cependant, certains hommes commencent aussi à se tourner vers cette activité. De nouvelles techniques et de nouveaux produits destinés à l’onglerie apparaissent régulièrement sur le marché. Les prothésistes ongulaires doivent régulièrement adapter leur travail en fonction des demandes de leurs clients et des exigences du monde moderne.
 

L’importance d’une formation pour devenir prothésiste ongulaire

 
Pour acquérir les connaissances nécessaires à ce métier phare du secteur de l’esthétique, intégrer un centre de formation de prothésiste ongulaire est essentiel. En effet, la formation certifie que vous possédez les compétences requises pour effectuer toutes les tâches inhérentes à cette profession. La formation est en outre une preuve de vos compétences auprès de vos futurs employeurs. Si vous envisagez de travailler à votre compte, ce sera également un bon moyen de fidéliser vos futurs clients.

En principe, l’exercice du métier de prothésiste ongulaire n’exige aucun diplôme. Cependant, un CAP esthétique est nécessaire si vous mentionnez la manucure dans vos services. Notez que le CAP est accessible dès la sortie du collège. L’acquisition du certificat est d’ailleurs très avantageuse si vous prévoyez de travailler en institut. Un prothésiste devra éventuellement être en mesure de coiffer, de faire des soins et de réaliser des maquillages. Pour autant, si vous comptez créer votre propre entreprise, une certaine polyvalence sera toujours utile.

 

Les qualités requises pour être prothésiste ongulaire

 
Afin de répondre convenablement aux demandes des clients, le métier de prothésiste ongulaire nécessite plusieurs qualités. Voici les critères indispensables à avoir avant de se lancer dans ce métier.

  • Une grande habileté manuelle : le métier de prothésiste ongulaire implique un travail appliqué et minutieux. Vous devez donc être précis, adroit et faire preuve de patience.
  • De la créativité : pour exceller dans le domaine de l’esthétique, il est important d’avoir des idées innovantes. À cette créativité doit s’ajouter la disposition à suivre les tendances. Vous serez en effet amené à pratiquer le Nail art.
  • Un bon sens commercial : installé à votre compte ou non, vous devez impérativement savoir comment vendre correctement vos prestations ou vos produits.
  • Un bon sens du relationnel : indispensable pour fidéliser la clientèle, cette qualité est souvent associée à l’adoption d’une apparence irréprochable. Un esprit d’observation et de psychologie, ainsi qu’un sens de l’humour à toute épreuve, sont autant d’atouts appréciables.

Vous devez tenir compte du fait qu’il est essentiel d’identifier ce que les consommateurs recherchent. Cela vous permettra d’être facilement reconnu dans le domaine et de bénéficier de clients fidèles à vos services.

Les conditions de travail d’un prothésiste ongulaire

Vous pouvez travailler à domicile ou œuvrer en institut en tant que salarié. Dans les deux cas, vous devez prendre en compte les points suivants afin de vous familiariser avec la pratique de ce métier.

  • Le prothésiste ongulaire travaille en position assise. Penché sur les mains de ses clients, il doit appliquer des gestes techniques précis et détaillés.
  • Les ongles limés occasionnent souvent des poussières. L’usage d’une protection est donc recommandé pour éviter tout risque d’impact sur la santé.
  • Les horaires peuvent être relativement stricts. En effet, les activités peuvent durer plus de dix heures par jour. Certaines situations exigent également de travailler le weekend.
  • Pour les prothésistes ongulaires à domicile, des déplacements sont à prévoir pour le compte de certains clients.

Malgré les différentes contraintes liées à ce métier, un prothésiste ongulaire doit veiller à apporter du bien-être à sa clientèle. Ceci implique concrètement de leur offrir un service agréable et satisfaisant.

prothésiste ongulaire
 

Quelques conseils pour débuter dans le métier de prothésiste ongulaire

 
Vous devez tenir compte de plusieurs éléments si vous souhaitez vous lancer dans cette activité. Il faut notamment se conformer à certaines réglementations législatives et se procurer le matériel nécessaire.

L’immatriculation

L’immatriculation est la première démarche à adopter pour débuter en tant que prothésiste ongulaire. Vous l’obtiendrez auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Par la suite, vous pourrez vous procurer le matériel nécessaire et développer une clientèle. Notez que plus vous vous ferez connaître, plus vous serez recommandé. Attention, n’oubliez pas que le respect des diverses obligations administratives reste indispensable durant l’exercice de votre profession.

Le matériel nécessaire

Le matériel du prothésiste ongulaire compte une large gamme de produits et accessoires. Les formations définissent en général des éléments nécessaires au travail. Pour autant, le choix de certains outils devra être fait en fonction de vos goûts et du style de travail que vous souhaitez proposer à vos clients.

À cet effet, vous devez avoir à votre disposition :

  • une lampe UV de 36 watts
  • une gouge (repousse cuticules en fer ou bâtonnets de buis)
  • de l’eau émolliente
  • un bloc polissoir quatre faces
  • une lime à grains moyens
  • une lime à grains fins
  • de la colle à capsules
  • une pince guillotine
  • une pince à envies
  • un ramollisseur de capsules

Prévoir plusieurs types de capsules est également indispensable. Par conséquent, procurez-vous des capsules naturelles d’intégration, des capsules d’intégration courbées et des capsules de pointe French. Le dégraissant, l’huile de cuticule et le doigt d’apprentissage sont également nécessaires. Incluez également le gel de base et éventuellement les gels de construction et de finition. N’oubliez pas d’acheter un pinceau gel, de même qu’une petite serviette fine et une boîte de mouchoirs en papier.

Notez que vous devez prévoir parallèlement une somme relativement importante pour pouvoir disposer de tout le matériel destiné au local. Le budget doit couvrir les tables, les chaises, l’éclairage et le décor. Vous devez également penser à constituer un premier stock de produits pour les soins ou la vente.

Enfin, si vous travaillez à domicile, n’oubliez pas de vous procurer une valise pour accueillir vos accessoires. Cela vous permettra d’emporter facilement tout matériel nécessaire durant vos déplacements.

métier de prothésiste ongulaire

Les normes à respecter

Notez que plusieurs protocoles sont à respecter pour garantir un travail de qualité et permettre aux clients d’avoir confiance en vos services.

Veillez en premier lieu à vous conformer aux normes de sécurité et d’accessibilité si l’activité est exercée en salon. Pour cela, privilégiez les normes relatives aux ERP, tels que la sécurité incendie et l’entretien des locaux. Favorisez la facilité d’accès à l’établissement pour les personnes handicapées.

Par la suite, veillez à maîtriser les règles d’hygiène imposées par la pratique de cette activité. Elles concernent les locaux, le matériel, mais aussi les produits. Pensez à bien afficher les prix de vos services. L’ensemble des tarifs doit paraître à l’intérieur comme à l’extérieur du magasin ou du salon. Tout produit commercialisé doit disposer d’une étiquette de prix. La loi sur la remise de ticket de vente doit également être exposée dans les locaux.

En outre, même si le domaine de l’onglerie accueille des clients très diversifiés, certaines réserves s’appliquent au métier de prothésiste ongulaire. Il convient alors de refuser certains consommateurs :

  • Les jeunes de moins de 16 ans : leurs ongles ne sont pas encore assez matures pour supporter les soins ongulaires. Le risque de malformation de l’ongle est ainsi élevé.
  • Les personnes qui suivent un traitement médicamenteux aux stéroïdes ou un traitement antibiotique prolongé.
  • Les personnes présentant des maladies de l’ongle : en tant que prothésiste ongulaire, vous devez être apte à repérer les infections grâce aux connaissances acquises durant votre formation. Cela permettra d’éviter de contaminer les autres clients et vous-même.
  • Les personnes allergiques aux produits utilisés dans le secteur de l’onglerie.
  • Les femmes enceintes au-delà du septième mois de grossesse.
  • Toute personne prévoyant une intervention chirurgicale proche.
  • Les professionnels du domaine médical et de la restauration.

Rappelez-vous que le métier de prothésiste ongulaire, malgré ses nombreuses demandes, est soumis à plusieurs impératifs. Cela garantit la prospérité et la continuité du travail sur le long terme.

Le secteur de l’onglerie connaît une réelle expansion depuis ces dernières années. Le métier de prothésiste ongulaire est un domaine exploitable et très avantageux. Plusieurs critères sont cependant à considérer avant de se lancer dans cette activité. Une formation est requise pour maîtriser toutes les techniques nécessaires et devenir un vrai professionnel. Il vous appartient de choisir la manière dont vous utiliserez vos compétences. Vous pouvez travailler pour vous-même ou pour un institut.

Bilan de compétences

Trouver une formation

➜ NUTRITION
➜ DÉCORATION D’INTÉRIEUR
➜ PETITE ENFANCE
➜ IMMOBILIER
➜ SERVICES A LA PERSONNE
➜ BIEN ETRE
➜ FONCTION PUBLIQUE
➜ MODE STYLISME
➜ WEBMARKETING
➜ ANIMAUX
➜ NATURE
➜ MAQUILLAGE
➜ ANGLAIS
➜ BUREAUTIQUE

Passer un concours

➜ AMBULANCIER
➜ SECRÉTAIRE MEDICALE
➜ FONCTIONNAIRE
➜ MONITEUR DU PERMIS
➜ GENDARMERIE & POLICE
➜ SURVEILLANT PÉNITENCIER

Trouver une reconversion

➜ COACHING A DISTANCE
➜ MÉTHODE AXÉE SUR L’IA

Se lancer

➜ MANAGEMENT
➜ CRÉER SON SITE
➜ CRÉATION D’ENTREPRISE
➜ PRISE DE PAROLE

Début des voeux Parcoursup le 18 janvier êtes-vous prêt ?

X

Bientôt la fin de la gratuité totale pour le CPF ? Profitez-en maintenant !

X