Blog

Parcoursup : Quels sont les vœux improbables mais populaires en Bretagne ?

 

parcoursup bretagne

À l’heure où Parcoursup ouvre ses portails numériques aux choix de milliers de jeunes Bretons, la question de l’orientation est devenue concrète. Pas moins de 40 000 lycéens et étudiants réorientés de la région s’apprêtent à émettre leurs souhaits d’études supérieures. Mais quelles sont les voies qui attirent le plus grand nombre ? Quelles formations affichent complet, et quelles autres appellent encore des candidatures ?

Quels sont les choix Parcoursup les plus sollicités en Bretagne ?

La Bretagne, terre de connaissances et de savoir-faire, dévoile des préférences marquées chez ses futurs bacheliers. D’après Pascal Brasselet, expert en matière d’orientation dans cette région, certaines filières occupent le haut du pavé.

La licence de droit jouit d’une popularité incontestée, suivie de près par les formations en IUT, particulièrement celles axées sur la gestion des entreprises et l’administration. La licence STAPS et la licence économie gestion ne sont pas en reste, attirant un grand nombre de candidats.

Quant aux formations plus professionnelles, le BTS en management commercial opérationnel s’avère particulièrement prisé par les lycéens issus de filières technologiques et professionnelles.

Ces formations génèrent un volume de candidatures impressionnant, qui se chiffre entre 3 000 et 4 000 néobacheliers, sans compter les étudiants en réorientation.

Capacité d’accueil : une place pour tous ?

Malgré un engouement significatif pour certaines filières, la question de la capacité d’accueil reste prépondérante. La Bretagne semble disposer d’un tissu de formations suffisamment étoffé pour répondre à la demande.

Certaines filières, telles que celles liées au STAPS, se retrouvent parfois sous tension en raison d’une demande excédant l’offre. Cela dit, le nombre de candidats laissés en liste d’attente reste raisonnable au regard du volume total des candidatures.

Si certaines formations à Rennes affichent complet, les mêmes cursus proposés dans d’autres villes bretonnes disposent encore de places vacantes.

Ainsi, les étudiants attachés exclusivement à une localité comme Rennes pourraient limiter leurs opportunités.

Les filières techniques : des filières largement sous-cotées

Des formations méconnues ou souffrant d’idées reçues peinent à attirer des candidats. Ces derniers, parfois victimes d’autocensure, hésitent à postuler de peur de ne pas être à la hauteur, particulièrement dans certains IUT. Pour remédier à cela, des mesures incitatives telles que l’augmentation du nombre de places pour les bacheliers technologiques ont été mises en œuvre, portant leurs fruits avec une représentation croissante de ces derniers dans ces filières.

Parcoursup : une Plateforme rodée ?

La plateforme Parcoursup s’est révélée robuste et efficace, parvenant à affecter près d’un million de candidats en France. Les difficultés de placement sont devenues marginales, et les cas d’étudiants sans affectation en septembre 2023 étaient extrêmement rares. Ils s’expliquaient souvent par le nombre insuffisant de vœux formulés ou par une concentration excessive sur une localité spécifique.

Maximiser ses chances : conseils pratiques

Pour maximiser ses chances sur Parcoursup, il faut diversifier ses vœux et ne pas limiter ses choix à une seule ville ou formation. Les journées portes ouvertes et les salons étudiants, comme celui de Rennes, se révèlent être des mines d’informations permettant d’affiner ses choix et de découvrir des filières inattendues.

L’interaction avec les professionnels et les institutions d’enseignement permet aux jeunes de construire un projet d’orientation solide et de s’informer sur la réalité des métiers.

La sécurité et la défense : des secteurs qui recrutent

Les métiers de la défense et de la sécurité, très présents lors des salons comme celui de Rennes, cherchent à séduire les jeunes. Avec une grande diversité de parcours et de spécialisations, des institutions comme la Police nationale présentent des perspectives de carrière évolutives, accessibles avec ou sans diplôme, et riches en promotions internes.

3 filières qui connaissent toujours le même engouement

Malgré les évolutions et les réformes, les préférences des jeunes Bretons pour certaines filières ne fléchissent pas.

  • Les STAPS,
  • les IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers),
  • les IUT.

connaissent toujours un fort engouement. Par ailleurs, l’apprentissage dans le supérieur et l’accès des bacheliers technologiques aux IUT représentent des orientations positives et stables.

A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter