Blog

Emploi : tout savoir sur le métier de courtier immobilier

Emploi : tout savoir sur le métier de courtier immobilier 2

Pour l’acquisition d’un bien immobilier, la plupart des acheteurs ont la possibilité de faire une demande de prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire. Pour avoir une chance de voir son dossier accepté d’une part, mais également de bénéficier des meilleurs taux de prêt d’autre part, il est souvent conseillé de faire appel à un courtier en immobilier. Ce professionnel de l’immobilier joue en effet un rôle important de la réussite du projet de souscription à un prêt immobilier de son client. En quoi consiste ce métier ? Quelles sont les missions du courtier en immobilier ? Existe-t-il des formations ou des diplômes nécessaires pour exercer ce métier ?

Description du métier de courtier en immobilier

Encore appelé courtier en prêt, le courtier en immobilier est un professionnel chargé d’accompagner ses clients pendant le processus d’achat d’un bien immobilier. Son rôle est donc de démarcher et de négocier auprès des établissements bancaires un crédit immobilier au meilleur taux possible pour ses clients. En d’autres termes, il sert d’intermédiaire entre ses clients, c’est-à-dire le futur acquéreur du bien immobilier (l’emprunteur), et l’établissement financier (le prêteur).

Quel statut pour un courtier en immobilier ?

Le courtier immobilier peut travailler avec un statut d’indépendant ou pour le compte d’une société appelée cabinet ou agence de courtage. Comme c’est le cas pour d’autres professions, ces deux statuts professionnels présentent des avantages, mais également quelques inconvénients.

En tant qu’indépendant, le courtier en assurance doit avoir une parfaite connaissance du secteur de l’immobilier. Il doit aussi avoir un carnet d’adresses bien rempli et être capable de travailler avec tous les acteurs du domaine de l’immobilier et du secteur bancaire. Le statut d’indépendant lui permet également d’avoir une parfaite liberté dans l’exercice de son métier.

En revanche, le courtier en prêt immobilier qui travaille pour le compte d’une société aura moins de pression dans l’exercice de son travail puisqu’il aura la garantie de toucher un salaire mensuel, quel que soit le travail effectué. Par contre, on considère souvent qu’il bénéficie de moins de liberté dans l’exercice de son métier.

Qui sont les clients d’un courtier en immobilier ?

Le courtier en immobilier peut travailler aussi bien pour l’acheteur que pour la banque qui octroie le prêt immobilier.

Dans le premier cas, lorsque le courtier en immobilier travaille pour l’acheteur du bien et s’occupe des différentes démarches nécessaires pour la demande d’un prêt immobilier. Il se charge également de lui proposer plusieurs possibilités de prêts qui s’adaptent le mieux à son budget et à ses attentes.

En revanche, lorsque le courtier en immobilier travaille pour l’organisme prêteur, son rôle est d’assurer la promotion de l’établissement financier. Il se charge aussi de trouver les clients qui désirent souscrire un prêt pour l’achat d’un bien immobilier. Il doit donc travailler en étroite collaboration avec les agents immobiliers afin d’être informé sur les différents mouvements du marché.

Comment travaille le courtier en prêt immobilier ?

Que ce soit à titre personnel ou pour le compte d’une entreprise de courtage, le courtier en immobilier est un professionnel en perpétuel mouvement. Il est très rare de le voir passer ses journées derrière un bureau, surtout lorsqu’il vient de décrocher un contrat avec un client. En effet, ce professionnel de l’immobilier n’a souvent pas d’horaire fixe, car il s’accorde généralement avec la disponibilité de ses clients.

Même si la journée d’un courtier en immobilier est bien remplie, il peut parfois exister des moments de coupures pendant lesquels ce professionnel n’a aucun contrat de travail. Pendant ces périodes, s’il ne passe pas ses journées à suivre l’évolution du marché de l’immobilier, il en profite souvent pour prospecter de nouveaux clients ou de nouveaux partenaires bancaires. En effet, à travers son travail, ce professionnel vise constamment l’élargissement de son réseau.

Les missions d’un courtier en immobilier

En tant qu’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur de bien immobilier, le courtier en immobilier a plusieurs fonctions. En effet, il s’occupe de gérer toutes les démarches de la demande de prêt immobilier. Grâce à une comparaison et une analyse des différentes offres des établissements financiers, ce dernier est chargé de simuler les crédits immobiliers de ses clients et de négocier avec les banques. En d’autres termes, il est chargé de déterminer les mensualités de leur crédit en se basant sur le montant emprunté.

L’objectif général de cette simulation est de permettre au courtier en immobilier d’étudier en détail le portefeuille de son client en fonction de son projet de prêt immobilier. Pour cela, il dispose de plusieurs outils pour ses calculs. Il peut en effet utiliser un simulateur de frais de notaire afin de déterminer le montant de ces derniers. Il dispose également d’un simulateur de prêt à taux zéro, qui permet d’évaluer l’éligibilité de sn client au crédit souhaité. Enfin, il procède à une simulation de la capacité d’emprunt de son client afin d’avoir une idée générale sur son enveloppe d’achat.

Le courtier en immobilier a également pour mission de trouver le meilleur taux immobilier qui correspond au budget et à la capacité de remboursement de son client. En effet, il s’assure que les conditions de financement du projet immobilier présentent les meilleurs avantages possible par rapport aux différentes formules proposées par les établissements financiers. Il accompagne l’emprunteur tout au long de sa procédure de demande de prêt, jusqu’à son aboutissement. Ce professionnel de l’immobilier s’occupe également de toutes les formalités administratives relatives à la demande de prêt immobilier.

Après la prise en charge du dossier, pour être sûr que la demande de prêt ait de bonnes chances d’aboutir, le courtier en immobilier suit différentes étapes. Dans un premier temps, une étude approfondie de dossier est effectuée afin d’analyser son contenu et d’identifier les différentes failles qui pourraient nuire à sa validation par la banque. Ensuite, ce professionnel analyse le profil de l’emprunteur afin de lui proposer l’offre qui lui correspond le mieux.

S’en suit une optimisation du dossier dans le but de le rendre attractif auprès des établissements bancaires. En d’autres termes, le courtier se charge de mettre en avant certains éléments essentiels du dossier de son client afin de convaincre les banques de lui octroyer le prêt souhaité dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions. Il s’agit entre autres de valoriser le travail, la situation familiale ou encore de défendre les antécédents financiers du client. Ce “jeu de séduction” a pour but de mettre en avant sa solvabilité auprès de la banque. Une fois le dossier parfaitement constitué, le courtier en immobilier se charge enfin de le présenter à la banque.

calcul courtier immobilier simulation

Les formations et les qualités nécessaires pour devenir courtier en immobilier

On ne devient pas courtier en immobilier du jour au lendemain. Si cela correspond à votre projet de carrière, vous devez auparavant suivre certaines formations, mais également posséder certaines qualités pour pouvoir exercer ce métier avec efficacité.

Les formations pour devenir courtier en immobilier

En effet, le courtier en immobilier doit avoir un niveau minimum de Bac+2, de préférence dans le domaine de la gestion immobilière. De plus, un cursus en commerce, en finance et banque, en droit ou en économie ouvre également les portes de ce métier. Rappelons toutefois qu’en dehors de la formation professionnelle, il est également possible d’exercer le métier de courtier en immobilier par d’autres moyens. Il suffit pour cela de procéder à une validation des acquis de vos expériences professionnelles (VAE).

Par ailleurs, notez qu’une formation professionnelle ou une VAE ne suffisent malheureusement pas pour exercer ce métier. Vous devez également obtenir l’habilitation IOBSP (Intermédiaire en Opération de Banque et Services de Paiement). De plus, il est aussi nécessaire de vous immatriculer à l’ORIAS, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Rappelons cependant que certaines conditions sont nécessaires pour l’immatriculation à l’ORIAS.

Le courtier en immobilier doit en effet justifier de 2 années d’expérience professionnelle au cours des 3 dernières années qui précèdent sa demande d’immatriculation. Au cas échéant, il doit disposer de 4 années d’expérience au cours des 5 dernières années précédant sa demande d’immatriculation à l’ORIAS. De plus, il doit également suivre une formation professionnelle composée d’un minimum de 150 heures de cours dans un établissement spécialisé.

Les qualités indispensables pour exercer le métier de courtier en immobilier

Pour ce métier de contact, le courtier en immobilier doit avoir de bonnes qualités de communication. En tant que commercial, ce professionnel de l’immobilier doit aussi avoir un sens du contact, mais il doit également être un très bon orateur. Cette qualité lui permet d’aller à la rencontre de ses clients ou des entreprises avec confiance et assurance. Pédagogue, il doit également faire preuve d’empathie et d’écoute pour pouvoir répondre efficacement aux attentes de ses clients.

De plus, le courtier en immobilier doit être un fin psychologue afin d’assurer le bon déroulement des négociations et de paraître crédible auprès des vendeurs. La maîtrise de plusieurs langues, principalement de l’anglais, est également indispensable, car il peut arriver que ce dernier s’aventure sur des marchés internationaux pour trouver la meilleure offre possible pour ses clients. Enfin, ce professionnel de l’immobilier doit être capable de s’adapter aux différents contextes auxquels il fait face (économique, politique, structurel…). Il doit être capable de faire au mieux, quelle que soit la situation du marché.

formation courtier immobilier

Quels sont les diplômes nécessaires pour devenir courtier en immobilier ?

Une fois le Bac passé, vous devez vous orienter vers des études supérieures pour avoir une chance de devenir courtier en immobilier. En général, vous aurez besoin de suivre l’un des cursus suivants :

  • un BTS en Assurance et Banque,
  • un BTS en NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client),
  • un BTS en Finance et Comptabilité,
  • un DUT Carrière Juridique.

Vous avez également la possibilité de compléter votre cursus par une licence professionnelle en banque, en assurance ou en finance. D’autres diplômes comme la licence en Gestion immobilière permettent aussi d’exercer le métier de courtier en immobilier.

Par ailleurs, pour avoir une chance d’évoluer rapidement dans ce métier, vous pouvez également viser des diplômes de spécialisation comme les Masters. Ainsi, vous pouvez préparer votre Bac+5 dans une école supérieure de commerce en y passant par exemple un concours d’entrée. Vous pouvez également préparer le diplôme de l’École Nationale d’Assurance, le diplôme d’Ingénieur, le Master professionnel en Droit ou en Finance. D’autres établissements de formation offrent également la possibilité de suivre un Master dans le domaine du courtage en vue de vous fournir les clés pour maîtriser tous les contours de ce métier.

calcul courtier immobilier simulation conseil

Quelle est la rémunération d’un courtier en crédit immobilier ?

Avant de déterminer le salaire d’un courtier en crédit immobilier, il est d’abord important de comprendre son mode de rémunération.

Le mode de rémunération du courtier en immobilier

Qu’il s’agisse d’un courtier payant ou d’un courtier gratuit, ce professionnel de l’immobilier a deux systèmes de rémunération bien distincts. Tout d’abord, le salaire d’un courtier payant provient des frais de courtage à l’agence qui sont facturés à son client dans le cadre de son travail, c’est-à-dire la recherche d’un prêt immobilier au meilleur taux.

D’autre part, le courtier payant perçoit également une rémunération de la part de l’établissement bancaire auprès duquel son client a contracté le prêt immobilier. En effet, en tant qu’apporteur d’affaires, le courtier en immobilier bénéficie de la part des organismes prêteurs une contrepartie qui correspond généralement à un pourcentage compris entre 1 % et 5 % de la somme prêtée à son client. Sa rémunération dépend donc à la fois des frais de courtage facturés et de l’emprunt demandé.

En revanche, le courtier gratuit ne perçoit comme rémunération que le pourcentage relatif au montant du prêt demandé par son client. Cette commission est souvent plafonnée par les banques.

métier courtier immobilier

Le salaire d’un courtier en crédit immobilier

Il est difficile d’estimer le salaire d’un courtier en crédit immobilier puisqu’il est directement lié au montant du prêt octroyé par son client. Dans la plupart des cas, le salaire est composé d’une partie variable (pourcentage et frais de courtage) et d’une partie fixe (pour les salariés). Lorsque le courtier travaille dans un cabinet de courtage, son salaire est en moyenne de 30 000 euros bruts par an si ce dernier vient de débuter dans le métier.

Un conseiller expérimenté peut quant à lui avoir un salaire compris entre 40 000 euros et 60 000 euros bruts par an. En ce qui concerne les courtiers experts, mandatés ou franchisés, leur rémunération tourne autour de 100 000 euros bruts par an. Par ailleurs, le salaire fixe peut vite augmenter en fonction du prestige de la société dans lequel le courtier en immobilier travaille, mais aussi en fonction de son évolution dans l’entreprise. Il peut donc passer de quelques centaines d’euros supplémentaires chaque mois, jusqu’au double de son salaire, en cas de bonnes performances ou en cas de croissance des activités du cabinet de courtage dans lequel il travaille.

Pièce maîtresse de la réussite d’un projet de prêt immobilier, le courtier en immobilier a une importance indéniable pour tous les emprunteurs qui souhaitent acquérir un bien immobilier. Grâce à son expertise en simulation de crédit et à ses conseils, le dossier de prêt immobilier de son client a de grandes chances de trouver une issue favorable.


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter