Blog

Comment savoir qu’il est temps de changer de métier ?

trouver un metier
 

Un rapport publié par Opinion Way mentionne que 74 % des salariés ont déjà songé à un changement d’emploi. Franchir ce cap demeure une décision difficile à prendre parce que plusieurs facteurs sont en jeu. Le plus grand défi est de trouver le moment opportun et de meilleures conditions de travail.

Des signes peuvent vous alerter sur la nécessité de changer de métier. Ils ne sont pas difficiles à reconnaître. Si vous êtes arrivés à un stade où vous sentez que vous n’évoluez plus ou que vos compétences sont plafonnées, songez à trouver un nouveau poste de travail. Dès que vous constatez que votre environnement de travail ne vous permet plus d’être productif sur le long terme, vous devez chercher à explorer d’autres horizons.

Quels sont les signes qui montrent qu’il est temps de changer de métier ?

Il existe plusieurs signaux qui vous indiquent qu’il est temps pour vous de changer de métier.

Les défis se font rares et l’ennui s’installe

Vous occupez votre poste actuel depuis longtemps. Celui-ci vous a permis d’acquérir plusieurs compétences et savoir-faire. Vous constatez cependant que la passion qui vous animait lors de votre prise de fonction n’est plus la même. Vous avez du mal à trouver des stimulations intellectuelles dans vos missions quotidiennes. Les seuls moments d’épanouissement sont les week-ends ou les vacances.

L’emploi est considéré comme une opportunité, car mener un projet à bien ou faire ses preuves en entreprise s’accompagne de récompenses. Dans votre cas, les heures de travail vous paraissent longues et surveiller votre montre toutes les 10 minutes devient une habitude. Ces motifs sont suffisants pour discuter avec votre manager et pour réfléchir à de nouvelles opportunités.

Relations toxiques et conflictuelles dans votre service

L’ambiance au sein d’un bureau est capitale pour le fonctionnement de l’équipe et pour un engagement professionnel optimal des employés. Un chef de service mal vu par ses collaborateurs ou des membres du service qui cherchent à vous nuire peut être difficile à gérer sur le long terme.

Les éléments suivants doivent vous amener à réfléchir sur votre avenir dans la structure qui vous emploie :

  • mauvaise ou absence de communication entre les services qui composent l’entreprise ;
  • augmentation du nombre de congés maladie ;
  • tout le monde est prêt à quitter son poste à 17 h pile ;
  • un turn-over élevé, c’est-à-dire un rythme soutenu de renouvellement des salariés ;
  • des situations de harcèlement dans la société ;
  • une hiérarchie tyrannique et en désaccord avec chacune de vos initiatives.

Cet environnement peut vite devenir pesant et hostile et peut nuire à votre productivité.

Surcharge ou manque de travail

L’accumulation de tâches peut démotiver les salariés si elle n’est pas accompagnée de la récompense adéquate. Vos prestations vous affectent mentalement et physiquement. Une surcharge de travail peut être contre-productive si les employés concernés ne sont plus motivés.

Lorsque les horaires de travail ne sont pas fixes et que le boulot n’accorde pas de répit, imposez-vous des deadlines. Si cela n’est pas possible, recherchez d’autres opportunités ayant peu d’effets néfastes sur votre corps.

Manquer de travail peut rendre vos journées de travail longues. Rester longtemps à un poste où il y a peu de tâches à accomplir engendre le bore out ou l’ennui au travail. Il s’agit d’une source importante de démotivation.

Effectuer des tâches répétitives ou monotones affectent la productivité. L’oisiveté et le manque de stimulation intellectuelle entraîne une dévalorisation de vos compétences.

Si vous remarquez que votre expertise est trop ou pas assez utilisée, vous devez changer de boulot.

Changer de métier : les autres signes à surveiller

Les autres signaux d’alerte indiquant un besoin d’explorer de nouvelles opportunités professionnelles que vous ne devez pas ignorer sont :

  • la honte à dire pour qui ou dans quoi vous bossez ;
  • le travail qui devient progressivement une corvée ;
  • vos atouts qui ne sont plus mis en avant ;
  • ne plus partager la même vision que votre entreprise.

Quelles solutions lorsque vous décidez de quitter votre métier ?

Si vous constatez une ou plusieurs de ces signes en vous rendant au travail le matin et que vous avez pris une décision, vous devez vous préparer à ce que la transition ne soit pas facile. Elle peut être amorcée en douceur en suivant ces 5 étapes :

  • Commencez par trouver la raison principale qui vous pousse à changer de métier. Cette étape est importante pour rester motivé pour la suite de votre carrière ;
  • faites un bilan de compétences : celles acquises en formation et celles gagnées lors de l’exercice de votre métier actuel ;
  • évaluez le marché de l’emploi et les possibilités qui s’offrent à vous ;
  • prenez le temps de planifier votre transition : elle doit se faire progressivement ;
  • formez-vous aux compétences indispensables dans votre nouveau métier.

Vous avez aussi la possibilité de vous faire accompagner par des organismes comme Garance&Moi. Cet organisme de formation certifié qui accompagne les femmes à trouver l’épanouissement professionnel qui leur manquait. Il vous aidera à trouver votre nouveau projet professionnel et à le concrétiser.

Choisir entre poursuivre avec votre boulot actuel et changer de travail peut s’avérer difficile. Il y a un risque de chômage ou de baisse de revenu si vous ne parvenez pas à trouver ou à vous adapter à votre nouveau poste.

Vous ne devez cependant pas hésiter à considérer d’autres options lorsque votre métier impacte négativement votre bien-être au quotidien.