articles

Se mettre à son compte en tant qu’agent immobilier indépendant

agent immobilier


 

changer de metier
Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF



Le secteur de l’immobilier attire de plus en plus de candidats désireux d’exercer une carrière indépendante. De la liberté d’être son propre patron, à la gestion des aspects administratifs et financiers, cette voie qui prend énormément d’ampleur nécessite certains éclaircissements. Nous avons mené notre enquête sur un phénomène en pleine croissance et on vous explique tout dans cet article.

Devenir agent immobilier indépendant : quels prérequis ?

Se mettre à son compte en tant qu’agent immobilier indépendant est avant tout un projet à fort potentiel dans le contexte de reprise du marché immobilier. Pour ce faire, plusieurs options peuvent êtres envisagées : obtenir certains diplômes de niveau Bac+3, un BTS Professions Immobilières, une expérience professionnelle ou encore une validation des acquis par expérience (VAE).

Pour réussir dans ces professions, il faut posséder certaines qualités telles que la capacité à travailler en autonomie, le goût du contact, une apparence inspirant la confiance, la possession d’un véhicule et la maîtrise de l’anglais.

Une autre voie consiste a devenir agent commercial en immobilier, c’est à dire collaborateur indépendant de l’agent immobilier. Toutefois, pour exercer en tant qu’agent immobilier indépendant, vous devrez être titulaire d’une carte professionnelle appelée ” carte T “.

Une distinction importante est à faire entre un agent immobilier et un agent commercial en immobilier.

Le salaire d’un agent immobilier varie selon plusieurs critères. Un débutant par exemple, peut espérer une rémunération annuelle moyenne d’environ 30 000 euros. Avec plusieurs années d’expérience, et de bonnes recommandations, le salaire peut facilement doubler. La région géographique est également déterminante, les agents travaillant dans les grandes métropoles, ou les zones à forte activité immobilière, obtiennent des revenus généralement plus élevés.

Opter pour une franchise ou travailler en tant qu’agent immobilier indépendant influence aussi la rémunération. Il est en effet possible de se rattacher à une franchise et de se mettre à son compte en tant qu’agent immobilier indépendant. Les revenus dépendent alors directement du nombre de transactions conclues, ce qui peut offrir de meilleures opportunités.

Agent immobilier Vs agent commercial en immobilier

Si vous souhaitez vous mettre à votre compte en tant qu’agent immobilier indépendant, il faut bien connaître les différences entre un agent immobilier et un agent commercial dans l’immobilier.

Juridiquement, un agent immobilier ne peut pas exercer en tant qu’auto-entrepreneur, mais un agent commercial a la possibilité de travailler sous le régime de la micro-entreprise. La principale distinction entre ces deux métiers réside dans les conditions d’exercice.

Un agent immobilier est généralement à la tête d’une agence immobilière et exerce grâce à sa carte T, tandis qu’un agent commercial immobilier ne détient pas de carte T.

Ce dernier travaille souvent pour un agent immobilier, négociant des ventes, obtenant des contrats et accompagnant les acquéreurs dans l’achat de leur nouveau bien immobilier. Bien qu’aucune formation ne soit requise pour devenir agent indépendant dans l’immobilier, il faut rejoindre un réseau immobilier afin de bénéficier d’une formation adéquate.

agent immobiliere freelance

 

Créer son entreprise est devenir agent immobilier indépendant

Pour se mettre à son compte en tant qu’agent immobilier indépendant, il faut prendre connaissance des règles liées à la création d’une entreprise dans ce secteur d’activité. Tout d’abord, il faut satisfaire aux conditions d’accès à l’exercice de la profession de manière indépendante, telles que définies par une législation spécifique.

  • Avoir un diplôme reconnu en immobilier, ou une expérience suffisante,
  • Une carte professionnelle d’agent immobilier,
  • Une assurance responsabilité civile professionnelle,
  • S’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés,
  • Respecter les règles comptables et fiscales inhérentes aux entreprises indépendantes.

 

De plus, il est nécessaire d’obtenir une carte professionnelle, valable pendant 3 ans et renouvelable auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

En ce qui concerne les prévisions financières, vous pouvez faire des projections de chiffre d’affaires en se basant sur les tarifs pratiqués et les volumes de transactions réalisées par an. Il est également recommandé d’estimer les volumes de transactions en prenant en compte le secteur géographique, les concurrents, le réseau local et la conjoncture du marché immobilier.

Quel statut juridique choisir ?

Avant de se lancer en tant qu’agent immobilier indépendant, vous devez choisir le statut juridique adapté à votre situation. Ce choix aura un impact significatif sur vos obligations fiscales et sociales, ainsi que sur votre responsabilité en cas de litige.

Les options possibles sont :

  • l’entreprise individuelle
  • la société à responsabilité limitée (SARL)
  • l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • la société par actions simplifiée (SAS)
  • la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

Chaque forme juridique a ses avantages et inconvénients. Par exemple, l’entreprise individuelle est simple à créer et à gérer, mais l’entrepreneur est responsable sur ses biens personnels. La SARL et l’EURL offrent une protection du patrimoine personnel, mais impliquent des obligations comptables plus lourdes. La SAS et la SASU sont souples en termes de gestion et de répartition des bénéfices, mais nécessitent un capital social minimum.

Qui plus est, précisons que le choix du statut juridique déterminera également le régime fiscal applicable à votre activité. Il est donc recommandé de consulter un expert-comptable ou un avocat spécialisé en droit des affaires pour vous aider à faire le meilleur choix en fonction de votre situation personnelle et de vos objectifs professionnels.





Formations complémentaires et développement personnel

En plus des qualifications académiques et professionnelles mentionnées précédemment, vous avez tout intérêt a développer certaines compétences pour réussir en tant qu’agent immobilier indépendant. Par exemple, une bonne connaissance du marché immobilier local, des compétences en négociation et en vente, une excellente communication interpersonnelle et des compétences en gestion d’entreprise sont toutes essentielles.

Il est également recommandé de suivre une formation continue pour rester à jour sur les dernières tendances du marché immobilier, les évolutions législatives et réglementaires, ainsi que les meilleures pratiques en matière de marketing et de service à la clientèle. Les gros réseaux de mandataires offrent des cours et des ateliers spécifiquement conçus pour les agents immobiliers indépendants.

Enfin, il faut préciser que le succès en tant qu’agent immobilier indépendant dépend également de qualités personnelles telles que la persévérance, l’intégrité, l’enthousiasme et la capacité à travailler de manière autonome. Un bon agent immobilier indépendant doit également être capable de gérer efficacement son temps et ses ressources, de résoudre les problèmes de manière créative et de s’adapter rapidement aux changements de circonstances.

Agent commercial indépendant: Guide pratique

Pierre (Nice) : Mon expérience en tant qu’agent immobilier indépendant

En tant qu’agent immobilier indépendant pendant plusieurs années, j’ai pu constater que les cotisations sociales ne sont payées que si vous avez des revenus. Le statut d’autoentrepreneur est généralement accepté pour les négociateurs immobiliers, du moins dans certains départements. Cependant, notons que les prélèvements sont calculés sur le chiffre d’affaires et non pas sur les bénéfices.

De plus, il est impossible de déduire les frais de véhicules et de téléphones, qui peuvent être importants dans cette profession. Il y a également une franchise de TVA, donc pas de possibilité de récupérer la TVA sur les factures. L’exonération de la taxe professionnelle est possible, mais seulement pendant 3 ans.

Le choix est laissé soit pour le prélèvement de 2.2 % sur le chiffre d’affaires soit pour l’option micro entreprise où là l’assiette de l’imposition est 50 % du chiffre d’affaires. Ce statut peut être très intéressant pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de frais de fonctionnement.

Cependant, il est à noter que dans certaines régions, comme l’Alsace, le statut d’autoentrepreneur en tant qu’agent commercial n’est pas autorisé. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant de démarrer une activité d’agent commercial indépendant dans l’immobilier.



Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF







A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter