Blog

Quand faire sa reconversion professionnelle ?

reconversion professionnelle

Selon une étude récente, près de 50% des travailleurs envisageraient une reconversion professionnelle en 2024, une hausse de 10% par rapport à 2023. Face à des transformations du marché du travail de plus en plus rapides et profondes, cette tendance souligne l’importance croissante de la flexibilité et de l’adaptabilité dans nos carrières. Mais comment savoir quand le moment est venu de faire le grand saut ? Quels sont les signes à surveiller et les étapes à suivre pour réussir sa reconversion ? Retour sur une question qui concerne de plus en plus de travailleurs en France.

Quand envisager une reconversion professionnelle ?

La question de l’âge idéal pour un changement professionnel est subjective. Il est envisageable de changer de métier à diverses étapes de sa vie, que ce soit à 25, 30, 40, 50 ans ou même au-delà. L’essentiel réside dans la quête d’une voie professionnelle propice à l’épanouissement au travail.

Selon l’Afpa, 42 % des moins de 30 ans envisageaient une reconversion en 2024.
 
 

À 40 ans, une reconversion peut donner un nouvel élan à une carrière. L’expérience professionnelle constitue un atout majeur pour construire la carrière de ses rêves.

Les signes indiquant un besoin de changement

Il faut prêter attention à certains signes indiquant un besoin de changement. Si chaque dimanche soir ou chaque matin est synonyme de blues ou de manque de satisfaction, il est temps de se poser des questions. Rêver d’une carrière radicalement différente de celle exercée actuellement est un indicateur fort. L’argent ne doit pas être la seule motivation pour aller travailler, le besoin de de s’épanouir est fondamental. Ressentir de la honte à l’idée de parler de son métier peut aussi être le signe qu’une reconversion s’impose.

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

La reconversion professionnelle est une démarche à considérer pour ceux qui souhaitent changer de voie, trouver un sens à leur travail et s’épanouir dans un nouveau domaine. Pour entamer ce processus, il faut suivre plusieurs étapes. La première consiste à réaliser un bilan personnel pour identifier ses atouts, compétences et aspirations. Ensuite, il est conseillé d’envisager un parcours de formation en utilisant des prestations d’évaluation des besoins proposées par des organismes spécialisés.

Pour réussir sa reconversion, il faut collecter des informations sur l’environnement socio-économique du secteur visé. Les sites des Chambres de Commerce et d’Industrie, des Conseils régionaux et l’enquête de Pôle emploi sur les besoins en main d’œuvre (BMO) sont des sources d’informations utiles à cet égard. Une fois l’objectif défini, il est recommandé d’établir un plan d’action en posant les bonnes questions pour mettre en œuvre sa stratégie de reconversion.

Les facteurs déterminants pour une reconversion réussie

La décision de changer de trajectoire professionnelle ne se prend pas à la légère. Plusieurs facteurs peuvent influencer cette décision et déterminer le moment opportun pour une transition. Il est fondamental de prendre en compte ces éléments pour assurer une transition professionnelle harmonieuse et réussie.

Le premier facteur à considérer est l’état du marché du travail. Une bonne connaissance des tendances actuelles et futures du marché peut aider à identifier les secteurs porteurs et les métiers en demande. Par exemple, les métiers liés à la technologie et à l’environnement sont en plein essor. Il est donc judicieux de se tourner vers ces domaines si l’on envisage une reconversion.

Le deuxième facteur à prendre en compte est la situation personnelle. Chaque individu a des contraintes et des obligations qui lui sont propres. Par exemple, une personne ayant des responsabilités familiales peut avoir du mal à envisager une reconversion qui nécessite une formation à temps plein. De même, une personne proche de la retraite peut préférer une reconversion qui lui permet de travailler à temps partiel ou de manière plus flexible. Précisons que prendre en compte ces facteurs lors de la planification d’une reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle : mes conseils après 7 métiers

 

Julien (Tours) : « J’envisage une reconversion professionnelle en suivant une formation du CNAM »

En poste depuis maintenant 6 ans en CDI, je me suis retrouvé dans une situation professionnelle stagnante, avec un sentiment d’injustice dû au manque de formations et d’évolutions salariales. C’est ce qui m’a poussé à envisager une reconversion professionnelle. J’ai alors décidé de suivre une formation au CNAM et de m’engager dans un stage de 6 mois à partir de septembre.

J’ai envisagé de demander un contrat de professionnalisation à mon employeur, mais face à un potentiel refus, j’ai aussi pensé à une rupture conventionnelle pour poursuivre mes études à plein temps. J’ai même soupçonné une possible discrimination de la part de mon employeur en refusant de me former.

Je me suis vite rendu compte que pour évoquer une discrimination, des preuves étaient nécessaires, et qu’une rupture conventionnelle n’a pas besoin d’être motivée par une menace de discrimination. J’ai donc commencé à douter de la prise en compte de mes demandes orales par mon employeur et envisagé la possibilité de faire une demande écrite. En parallèle, je suis en cours de droit du travail et espère trouver une issue favorable à cette situation.

A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter