Les métiers de la petite enfance, des métiers d’avenir ?

metiers-metiers
Quel avenir pour les métiers de la petite enfance ?

 

Avez-vous déjà entendu parler des métiers de la petite enfance ? Il s’agit d’emplois très sensibles, car le professionnel est en contact permanent avec les enfants et doit pouvoir bien les gérer. Par ailleurs, il faut savoir que les besoins en personnel qualifié continuent de s’accroître dans le secteur de la petite enfance. Il s’agit donc d’un domaine qui recrute massivement. Vous pouvez donc être certain qu’une fois diplômé, vous n’aurez pas de mal à trouver du travail. Un métier de la petite enfance vous intéresse particulièrement ? N’hésitez plus pour vous lancer !

Un secteur épargné par la crise en France

Sur le continent européen, la France fait partie des pays qui enregistrent un taux élevé de natalité. Chaque année, près de 800 000 nouveau-nés voient le jour dans l’Hexagone. La hausse du taux de natalité entraîne irrémédiablement l’augmentation de parents travaillant et/ou élevant seuls leurs enfants. Et cela nécessite également la création d’organismes adaptés pour accueillir ces enfants.

Pour bien fonctionner, ces structures doivent employer des personnes capables de recevoir ces jeunes enfants pendant la journée, mais également de prendre soin d’eux et de leur donner une éducation. D’autant plus qu’il faut garder à l’esprit que les départs en retraite sont importants du côté de la génération du baby-boom. Par conséquent, les besoins en personnel qualifié augmentent dans le secteur et les professions liées à la petite enfance ont un bel avenir.

Les métiers de la petite enfance sont porteurs

Avec la création de nouvelles structures d’accueil collectif, la dynamique de l’emploi dans ce secteur devrait rester forte dans les années à venir. Se former aux métiers de l’enfance est une décision judicieuse, car il y aura toujours des enfants à naître, à éduquer et à faire grandir. Par ricochet, il y aura toujours une forte demande en main-d’œuvre qualifiée dans le domaine.

Le rapport de l’Observatoire national de la Petite Enfance, publié en 2017, montre que ce sont les maisons d’assistants maternels et les microcrèches qui sont en plein boom. Même s’il ne s’agit pas du mode de garde majoritairement adopté actuellement, le nombre de places proposées par ce secteur a connu une hausse d’environ 30% au cours de l’année. Sachez que selon ce site offrant des formations dans les métiers de la petite enfance, il est possible avec les bonnes formations d’obtenir de fortes chances de réussite aux examens et d’exercer en crèche, école maternelle ou même en halte garderie assez rapidement.

Par ailleurs, il faut noter que dans ce secteur, les débouchés sont plus diversifiés en Île-de-France que dans les provinces. Plusieurs professions de la petite enfance peuvent être exercées avec un diplôme de niveau CAP (AEPE) ou BEP. L’autre point positif de ce domaine éducatif est qu’il offre un catalogue assez vaste de formations pendant toute la carrière. Alors, homme ou femme, si vous aimez les enfants et que vous souhaitez les accompagner pendant leurs premières années, vous pouvez suivre une formation et obtenir votre diplôme.

visu-les-metiers-de-la-petite-enfance-des-metiers-d-avenir

Des métiers accessibles à tous

Comme énoncé ci-dessus, la petite enfance est une branche d’avenir très recherchée où il est aisé de décrocher un emploi avec un CAP Accompagnement éducatif petite enfance (CAP AEPE). Dans ce secteur, on distingue généralement 4 sous-domaines :

  • L’éducation : dans cette branche, les crèches représentent les premiers recruteurs avec près de 410 000 professionnels qui s’occupent des enfants de 0 à 6 ans. Les crèches sont réparties en deux catégories, à savoir les crèches communales et les crèches de société.
  • Le domaine sanitaire : on dénombre environ 12 000 puéricultrices en France et pourtant ce nombre est en dessous du quota nécessaire pour répondre aux besoins du secteur. Les métiers de la santé au contact des enfants sont extrêmement techniques et nécessitent une longue formation. Les pédiatres, les psychomotriciens ou les experts de la rééducation infantile font partie des profils recherchés dans ce domaine.
  • La protection de l’enfance : le ministère de la Justice recrute un nombre important de professionnels tels que les éducateurs spécialisés, les assistantes sociales, les juges pour enfant, etc.
  • Les loisirs : c’est dans ce domaine que l’on retrouve près de 70% des professionnels évoluant dans le milieu. Les camps de vacances et les centres de loisirs sont ceux qui emploient le plus. Cependant, c’est également à ce niveau que l’on enregistre le pourcentage le plus élevé de postes saisonniers et d’emplois précaires.

Pour exercer un métier de la petite enfance, avoir un diplôme adéquat est la première étape à franchir. Il ne faut pas perdre de vue que l’accès à ces professions est réservé à tous les niveaux de formation. Les métiers sont séparés en deux catégories : ceux qui exigent des diplômes conséquents tels que le pédiatre ou le juge des enfants et ceux qui demandent une expérience moindre comme éducateur spécialisé ou assistante maternelle.

Quels sont les métiers de la petite enfance qui recrutent le plus ?

Avec ou sans diplôme ou concours à passer, les professions de l’enfance appartiennent à un secteur en pleine révolution et qui recrute énormément, principalement pour les postes d’assistante maternelle, d’ATSEM, d’éducateur de jeunes enfants, de puéricultrice, etc.

Assistante maternelle:

Les assistants et assistantes maternelles sont chargés de garder les enfants âgés de 0 à 3 ans. Ils veillent à la sécurité et au bien-être de l’enfant. Leurs principales tâches sont de s’occuper de la toilette, des repas, de l’éducation, etc., des jeunes dont ils ont la charge. En dehors de ces missions basiques, l’assistante maternelle doit également participer à l’éveil des enfants en les initiant aux règles de vie dans la société.

Pour exercer ce métier, il faut nécessairement recevoir l’agrément du Conseil départemental et avoir reçu une formation de 120 heures. Toutefois, le CAP Petite Enfance permet d’avoir des bases solides qui sont importantes dans l’exercice de cette profession et permet de trouver plus facilement un emploi dans le secteur de l’enfance.

metiers-metiers

L’éducateur de jeunes enfants:

Ce professionnel travaille avec les enfants dont l’âge est situé entre 0 et 7 ans. Il est souvent recruté dans les structures d’accueil de la petite enfance telles que les jardins d’enfants, les crèches, les haltes-garderies, etc. Sa mission est d’accompagner l’enfant dans sa phase d’éveil, dans son développement et son épanouissement au quotidien. Pour occuper ce poste, il est obligatoire d’être titulaire d’un Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants – Bac+2.

L’ATSEM:

L’Agent Territorial Spécialisé d’École Maternelle est chargé d’assister les éducateurs en classes maternelles ou le personnel des organismes d’accueil de jeunes. Il doit accueillir les enfants et prendre soin d’eux durant toute la journée. Pour devenir ATSEM, le demandeur d’emploi doit passer un concours, d’où l’intérêt de faire appel aux plateformes de préparation des concours de la petite enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*