articles

Mention “très bien” au brevet ou au bac : quelle prime espérer ?

jeune ayant obtenu une mention a son examen

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF



Les mentions aux examens, qu’elles soient “assez bien”, “bien” ou “très bien”, sont des distinctions honorifiques qui peuvent également rapporter des avantages financiers. Au-delà de la satisfaction personnelle, elles peuvent renforcer le sérieux d’un dossier scolaire auprès des écoles et des recruteurs. De plus, les bons élèves peuvent bénéficier de récompenses financières de la part de l’État, des communes et même des banques.

Bourse au mérite pour les mentions “bien” et “très bien” au brevet

Les collégiens boursiers qui obtiennent une mention “bien” ou “très bien” au diplôme national du brevet peuvent bénéficier d’une bourse au mérite. Cette bourse, complémentaire à la bourse de lycée, existe depuis plus de 15 ans et est versée jusqu’au CAP ou au baccalauréat si l’élève s’engage à poursuivre ses études avec assiduité.

Son montant varie en fonction des ressources, allant de 402 à 1 002 euros. Pas besoin de faire une demande, elle est attribuée automatiquement si les conditions sont remplies. Cependant, il est important de maintenir un sérieux scolaire pour ne pas la perdre.

Certaines collectivités peuvent également récompenser les mentions “très bien” avec des avantages supplémentaires. Par exemple, les Alpes-Maritimes offrent un pass numérique d’une valeur de 160 euros, donnant accès gratuitement ou à tarif préférentiel à diverses activités culturelles, sportives ou de loisirs. La ville de Mougins ajoute également un bon d’achat de 20 euros.

Primes au niveau régional, départemental et communal

Outre la bourse au mérite, il existe d’autres récompenses pour les mentions “très bien” au niveau régional, départemental ou communal. Par exemple, la région Île-de-France verse 1 000 euros aux résidents boursiers qui s’inscrivent dans un établissement francilien. Aucune démarche n’est requise, cette somme est attribuée automatiquement. La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur propose également une bourse régionale “au mérite” de 400 euros pour les non-boursiers et de 400 euros par an pendant trois ans pour les boursiers, en complément de l’aide au mérite nationale. Une demande doit cependant être faite sur leur site internet.

À l’échelle départementale, certaines récompenses sont offertes par le conseil départemental ou le département lui-même. Par exemple, en Indre, les titulaires de la mention “très bien” reçoivent une prime de 200 euros. Dans les Yvelines, les bacheliers ayant de faibles revenus peuvent obtenir une prime de 500 euros pour poursuivre leurs études. Dans les Alpes-Maritimes, le cadeau est de 200 euros.





Primes des mairies et des banques

Les mairies aussi peuvent être généreuses envers les bons résultats scolaires. Par exemple,

  • À Cannes, les candidats au prix de l’excellence éducative Jacqueline de Romilly peuvent prétendre à une bourse d’études de 500 à 3 000 euros en fonction de la filière d’excellence dans laquelle ils se lancent.
  • À Montrouge (Hauts-de-Seine), les jeunes ayant reçu la mention “bien” ou “très bien” reçoivent respectivement une prime de 400 et 800 euros
  • Villemomble, en Seine-Saint-Denis, offre une prime de 100 à 400 euros selon l’appréciation

Il est préférable de se renseigner directement auprès de sa région, son département ou sa ville pour connaître les récompenses disponibles

Les banques aussi participent à la récompense des bacheliers méritants. Par exemple,

  • le CIC offre 160 euros aux bacheliers mention “très bien”, 80 euros aux mentions “bien” et 40 euros aux mentions “assez bien”
  • Axa Banque propose également des récompenses financières en fonction de la mention obtenue
  • Le Crédit Agricole offre entre 30 et 250 euros selon les territoires

Enfin, certaines écoles de commerce et d’ingénieurs proposent des réductions des frais d’inscription pour la première année, allant de 20 à 50 %.



Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF













A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter