Blog

Devenir technicienne en extension de cils

extension de cils formation
Le domaine de la beauté et de l’esthétique offre des opportunités de carrières nombreuses et diversifiées. Parmi elles, le métier de technicienne en extension de cils propose une activité créative dont la demande augmente d’années en années. Cette profession qui requiert  une formation spécifique et une maîtrise de techniques précises a le vent en poupe. Permettant d’ offrir aux clients des cils longs, épais et naturels la formation n’est pas avare de débouchés. Mais comment devient-on technicienne en extension de cils ? Quelles sont les étapes à suivre et les compétences à acquérir ? Nous avons mené notre enquête sur un métier en plein essor.

Les formations et compétences requises

Pour devenir technicienne en extension de cils, aucune exigence de diplôme n’est nécessaire en France, mais il est préférable de suivre une formation spécifique. Acquérir les compétences nécessaires pour manipuler les produits chimiques utilisés lors de la pose d’extensions de cils, car ils peuvent causer des dommages sur la peau ou les yeux des clientes.

Les formations en extensions de cils peuvent être éligibles a certaines aides, ce qui facilite leur financement. Les formations cils d’Inaka par exemple sont certifiantes et éligibles au cpf.

Obtenir une certification dans ce domaine renforce la crédibilité auprès des clientes. Pour devenir technicienne en extensions de cils, il faut posséder des compétences telles que

  • le sens artistique,
  • le sens de l’écoute,
  • le sens de l’esthétique.

Combien gagne une technicienne en extension de cils freelance ?

En tant qu’auto-entrepreneur, le statut présente des avantages pour gérer facilement son activité et bénéficier d’avantages fiscaux. Il faut toutefois noter que le plafond en auto-entrepreneuriat limite le chiffre d’affaires annuel à 70 000 € pour les prestations de services et à 170 000 € pour les activités commerciales.

En tant que technicienne se déplaçant chez les clientes, il y a des frais de transport et d’achat de produits qui ne peuvent pas être déduits du chiffre d’affaires.

Le salaire d’une technicienne en pose d’extensions de cils varie en fonction du statut, que ce soit en travaillant dans un institut de beauté ou en tant qu’auto-entrepreneur.

  • Dans un salon, vous pouvez prévoir de travailler 3 à 5 jours par semaine, avec des journées de 5 à 8 heures.
  • A votre compte, vous pouvez avoir des semaines où vous travaillez seulement 2 jours et d’autres où vous travaillez jusqu’à 6 ou 7 heures.

Stratégie de mise en place de l’activité

Avant de se lancer, il est conseillé de réaliser une étude de marché pour connaître ses concurrents et les besoins des clientes, d’établir un partenariat avec une marque de produits, et de mettre en place une stratégie marketing pour gagner en visibilité. Devenir un technicien des cils certifié présente plusieurs avantages, tels que la crédibilité, la flexibilité de l’horaire et le plaisir d’aider les clients à se sentir confiants et beaux.

Pour exercer à votre compte, vous devrez créer votre propre entreprise de technicienne de cils en tant qu’auto-entrepreneur. Le plus gros investissement concerne le materiel prothesiste ciliaire, mais qui peut vite être amorti en fonction du nombre de clients potentiels.

Aspects juridiques et réglementaires de la profession

En tant que professionnelle de l’embellissement du regard, il est capital de comprendre les aspects juridiques et réglementaires de la profession. En France, bien qu’aucun diplôme spécifique ne soit exigé, il est impératif de respecter certaines normes d’hygiène et de sécurité. Par exemple, l’utilisation de produits chimiques doit être réalisée avec précaution pour éviter tout risque de lésions oculaires ou cutanées.

Ajoutons qu’il faut souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour se protéger contre d’éventuels litiges avec les clients. Cette assurance couvre les dommages corporels, matériels et immatériels qui pourraient survenir lors de l’exercice de votre activité.

Enfin, il est important de respecter les règles de déontologie de la profession, qui incluent le respect de la confidentialité des clients, l’honnêteté et l’intégrité dans la pratique de votre métier. Le non-respect de ces règles peut entraîner des sanctions, voire l’interdiction d’exercer.

Opportunités de carrière et perspectives d’évolution

En tant que technicienne en extension de cils, plusieurs opportunités de carrière s’offrent à vous. Vous pouvez choisir de travailler dans un salon de beauté, un spa ou un institut de beauté. Vous pouvez également choisir de travailler à domicile, ce qui vous offre une plus grande flexibilité horaire.

En termes de perspectives d’évolution, vous pouvez envisager de devenir formatrice en extension de cils, ce qui vous permettra de transmettre vos compétences et votre savoir-faire à d’autres personnes désireuses d’apprendre ce métier. Vous pouvez également envisager de créer votre propre marque de produits pour extensions de cils, ce qui peut augmenter considérablement vos revenus.

Enfin, vous pouvez choisir de vous spécialiser dans certaines techniques spécifiques, comme le volume russe ou le cil à cil, ce qui vous permettra de vous démarquer de la concurrence et d’attirer une clientèle plus spécifique.

Comment débuter son activité d’extension de cils

Claire : avoir un partenaire avec qui échanger est fondamental

Devenir technicienne en extension de cils a été un parcours relativement facile et accessible pour moi, grâce à la possibilité d’obtenir des certifications en ligne. Cependant, j’ai été surprise par le manque de standardisation dans l’industrie de la beauté. En effet, il semble que presque tout le monde peut délivrer des certifications, à condition qu’elles soient conformes aux règles judiciaires et sanitaires.

Notons que la qualité du travail dépend fortement de chaque technicien individuel. Personnellement, j’ai ressenti le besoin d’avoir un partenaire avec qui échanger, discuter et améliorer la qualité de mon travail.

A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter