Devenir entrepreneur mode d’emploi

jeune_fille_serieuse
Osez l’entrepreneuriat et décidez de votre métier

 

Vous aimez le management, organiser les choses avec rigueur, vous êtes sans cesse à la recherche d’une idée novatrice et originale ? avez vous pensé au métier d’entrepreneur ?

Ce métier est certainement celui qui vous conviendra le mieux si vous répondez à ces critères. Certes il peut faire peur car il n’offre aucunes garanties de succès et nécessite une prise de risque quasi obligatoire. Cependant il est une source inépuisable de satisfaction et d’épanouissement personnel. C’est également le job idéal pour lutter contre la routine et la monotonie, alors n’attendez plus, lancez vous et osez l’entrepreneuriat
 

1/ L’idée, le concept

 
idée_ampouleIl n’y a pas d’entreprise sans concept ou idée novatrice, en effet si l’idée n’est pas profondément novatrice ou suffisamment réaliste l’entreprise a de grandes chances d’échouer. Selon L’INSEE, 25% des entreprises échouent dans les 2 premières années, et 25 % supplémentaires échouent dans les 3 années suivantes. Devant tant de risques, il y a une recette miracle : trouver le concept que personne n’a trouvé avant vous, l’idée de génie qui va concerner un maximum de personnes et qui soit rentable bien entendu.
 

2/ Vérifier son concept

 
convaincre_les_autresVous pensez avoir fait le plus compliqué en ayant trouvé un concept unique, détrompez-vous le plus dur commence. L’heure est maintenant à la vérification et à la concrétisation de votre projet. Il va falloir vous assurer que l’idée plaît aux autres et surtout qu’elle peut vous faire gagner de l’argent. Une étude de marché est nécessaire si vous ne voulez pas faire partie des 50% qui déposent le bilan avant 5 ans. Il va vous falloir développer un business plan solide et vous préparer pour la prochaine étape.
 

3/ convaincre

 
women-business-meetings-startupvMaintenant que vous êtes convaincu que votre idée peut donner naissance à un projet d’entreprise, il va vous falloir convaincre les autres. Des investisseurs d’abord car à moins de posséder une grande fortune ou de vous lancer dans un projet avec peu de dépenses, vous n’arriverez pas à développer votre projet sans partenaires financiers. Souvent les banques rechignent à prendre des risques et peuvent se montrer frileuses sur des projets novateurs, n’hésitez pas dans ce cas à utiliser une solution de crowdfunding (financement participatif). Des associés ensuite, ce qui vous permettra à la fois de partager les risques mais également de répartir la charge de travail.
 

4/ C’est parti !

 
liberté_briser_chaines

Vous êtes maintenant prêt a passer à l’action, mais vous vous sentez un peu seul face à toutes les démarches : choisir un statut juridique (SA, SAS, SASU, SARL, SCI, EIRL, micro entreprise), un lieu de domiciliation, faire les différentes démarches administratives (immatriculation au répertoire SIRENE, registre de commerce, CFE etc.). N’hésitez pas à vous faire aider, il existe pleins de sites webs tels que Jesuisentrepreneur.fr ou bien d’autres et faites vous plaisir. Fini les directives incohérentes du chef, fini les rémunérations totalement injustes et non liées au chiffre d’affaire, vive la liberté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*