articles

Salaire d’un médecin légiste : combien gagnent-ils ?

medecin legiste

 

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF




 
Selon les données les plus récentes de l’année 2023, le salaire moyen d’un médecin légiste en France s’élève à 76 000 euros brut par an. Cette rémunération, qui peut sembler conséquente, est pourtant le reflet d’un métier exigeant, nécessitant une formation longue et rigoureuse, et confronté à des réalités souvent difficiles. Mais comment ce salaire se compare-t-il à celui des autres professions médicales ? Quels sont les facteurs qui influencent ces chiffres ? Retour sur une profession méconnue du grand public.

Le métier de médecin légiste

Le métier de médecin légiste est complexe et exigeant. Il ne se limite pas à l’autopsie des corps, mais s’étend à l’examen des victimes vivantes dans des affaires judiciaires telles que des violences ou des viols.

Les missions principales incluent :

  • l’examen des corps des personnes décédées dans des circonstances suspectes,
  • la collecte de preuves sur les scènes de crime,
  • l’évaluation des blessures des victimes vivantes,
  • la rédaction de rapports d’autopsie et d’expertise,
  • la fourniture d’informations médicales aux tribunaux.

Pour devenir médecin légiste, il faut faire preuve d’objectivité, de neutralité, avoir un sens aigu de l’observation, de la logique et de la déduction. Il est également nécessaire de savoir gérer le stress et les émotions, notamment lors d’interventions sur des scènes de crime ou en témoignant en justice.

Formation et compétences requises

Pour exercer cette profession, il faut suivre une formation médicale complète, puis se spécialiser en médecine légale pendant 4 à 5 ans. Cette spécialisation comprend des stages en services hospitaliers et des enseignements dispensés par des juristes au sein des UFR de médecine.

Le DESC de médecine légale, qui dure 4 semestres, couvre des domaines variés tels que la thanatologie générale, la toxicologie, et les expertises médico-légales, contribuant ainsi au développement de la police scientifique.

Les qualités requises pour devenir médecin légiste incluent une force psychologique, la capacité à se détacher de son savoir médical pour adopter une approche humaine envers les victimes traumatisées, ainsi que la capacité à faire face à des odeurs nauséabondes et à des éléments difficiles à supporter.

Rémunération du médecin légiste

Le salaire d’un médecin légiste varie en fonction de son expérience. Un médecin légiste débutant peut s’attendre à gagner environ 36 900 € brut par an, mais ce chiffre peut grimper à une moyenne de 78 400 € annuel après 4 à 9 années de pratique.

Expérience Salaire brut annuel
Débutant 36 900 €
4 à 9 ans d’expérience 78 400 €

Le faible taux de féminisation du métier de médecin légiste est également un aspect à prendre en compte. On estime qu’en France 40% de femmes pratiquent cette profession (source : Conseil national de l’Ordre des médecins)

Primes et avantages :

Les médecins légistes en France peuvent bénéficier de nombreux avantages en nature. Parmi ces derniers, on retrouve la mise à disposition de logements de fonction, l’utilisation de véhicules pour des besoins professionnels et personnels, ainsi que l’accès à des outils de communication tels que des téléphones mobiles et des ordinateurs portables. De plus, des réductions tarifaires sur les produits ou services de l’entreprise et des avantages liés à la pratique sportive en entreprise peuvent également être offerts. Ces avantages en nature, soumis à cotisations sociales, doivent être clairement indiqués sur le bulletin de paie, soulignant leur rôle fondamental dans l’attrait et la rétention des talents au sein du secteur médical​.

Concernant les primes elles sont les mêmes que pour les médecins :

Primes/Indemnités Description et Montant
Indemnités de sujétion Pour le travail la nuit, le dimanche ou jour férié, et le samedi après-midi.

Nuit, dimanche, jour férié : 267,82 € brut/mois;

Demi-nuit, samedi après-midi : 133,90 € brut/mois.

Temps additionnel (TTA) ⏰ Pour le dépassement de 48 heures hebdomadaires sur 4 mois.

Versement tous les 4 mois.

Gardes et astreintes Pour disponibilité en cas d’urgence.

Variable selon les interventions.

Déplacement Pour les temps de trajet pendant les gardes et astreintes.

Variable selon le nombre d’heures de trajet.

Prime Exercice Territoriale (PET) Pour les praticiens hospitaliers travaillant dans plusieurs établissements.

Variable selon le nombre de demi-journées hors site principal.

Solidarité territoriale (PST) Pour favoriser les remplacements volontaires entre établissements publics de santé.

Variable, versée chaque mois.

Service Public Exclusif (IESPE) Pour les praticiens s’engageant à ne pas exercer d’activité libérale. 1 010 € brut/mois.




Evolution de carrière et perspectives d’emploi

Le parcours professionnel d’un médecin légiste offre plusieurs possibilités d’évolution. Après quelques années d’expérience, le médecin légiste peut aspirer à des postes de responsabilité tels que chef de service ou directeur d’institut médico-légal. Il peut également choisir de se spécialiser davantage dans des domaines spécifiques, comme la balistique ou la toxicologie, pour devenir un expert reconnu dans son domaine.

En ce qui concerne les perspectives d’emploi, la demande pour les médecins légistes est constante. Leur expertise est indispensable dans le système judiciaire pour aider à résoudre des affaires criminelles. La concurrence peut être rude, en particulier pour les postes dans les grandes villes. Il est donc nécessaire de se distinguer par une formation solide et une expérience significative.

Précisons que le salaire d’un médecin légiste peut être influencé par d’autres facteurs tels que la localisation géographique et le secteur d’emploi. Par exemple, un médecin légiste travaillant dans une grande ville peut gagner plus qu’un collègue exerçant dans une région rurale. De même, le salaire dépent de l’employeur, qu’il s’agisse d’un hôpital public, d’un institut médico-légal privé ou d’une agence gouvernementale.

 

Témoignage d’un médecin légiste : il revient sur les décès les plus insolites..

 

Lucas (Béziers) : « Les médecins légistes peuvent effectuer des autopsies dans le cadre d’enquêtes juridiques »

En tant que médecin légiste à Béziers, j’ai effectué de nombreuses autopsies dans le cadre d’enquêtes juridiques. Les morts suspectes ou inexpliquées sont fréquentes et requièrent une expertise médicale spécifique pour déterminer les causes et les circonstances du décès. Mon travail implique également la détermination de caractéristiques de cadavres ou de squelettes, que ce soit dans le cadre d’accidents, de meurtres ou de fouilles archéologiques.

Je travaille en étroite collaboration avec la justice, ce qui est une composante essentielle de mon métier. Mon poste se situe principalement dans un CHU, en raison des moyens nécessaires pour ces activités. En plus de mon travail à temps plein, j’interviens également en tant qu’expert médico-légal externe, ce qui me permet d’avoir une autre activité médicale.

Mon rôle de médecin légiste m’amène parfois à intervenir dans des cas de viols pour vérifier si une femme a bien été victime de cette agression. C’est une responsabilité lourde et délicate, mais essentielle pour rendre justice aux victimes.



Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF













A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter