articles

Quel est le salaire d’un pilote d’hélicoptère ?

femme pilote helicoptere

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF



Pilote d’hélicoptère est un métier qui fait rêver. Mis en lumière lors de la crise du COVID et souvent associé aux missions de sauvetage ou au monde militaire, ces professionnels du ciel jouent un rôle crucial dans notre société. Mais derrière ce rêve, quelle réalité se cache ? Quelles sont les qualifications à obtenir, les aptitudes requises et surtout, quel est le salaire d’un pilote d’hélicoptère ? Dans cet article, nous allons explorer ces questions pour vous donner un aperçu de ce métier fascinant mais aussi exigeant.

Deux cursus pour une même passion : le pilotage d’hélicoptère

Pour ceux qui rêvent de devenir pilote d’hélicoptère, il existe deux voies principales : la voie privée et la voie militaire.

Pilote d’hélicoptère : la voie privé

La voie privée, est un chemin plus coûteux. La formation pour devenir pilote d’hélicoptère professionnel est particulièrement onéreuse, car les heures de vol en hélicoptère sont plus chères que celles en avion. De plus, les qualifications à obtenir et à renouveler sont nombreuses. Une fois formé, le pilote professionnel doit être à jour de licence, et détenir soit :

  • La licence CPL (commercial pilot licence)
  • La licence ATPL (Airline Transport Pilot Licence – pilote de ligne)

Cependant, décrocher un emploi dans une compagnie n’est pas une mince affaire, car l’expérience est souvent un critère déterminant.

Pour travailler dans une société de SAMU par exemple, un minimum de 1500 heures de vol est requis.

Pilote d’hélicoptère : la voie militaire

La voie militaire, offre un autre type de défi. En choisissant de devenir officier dans l’armée de l’air et de l’espace, de terre, de marine ou de gendarmerie, vous vous engagez pour un minimum de 10 ans. Le métier est varié, technique et exigeant, allant bien au-delà de ce qui est demandé dans le monde civil. Cependant, les pilotes militaires ont l’avantage de pouvoir se reconvertir facilement grâce à leur expérience et leur expertise dans tous les types de vol.

Que vous choisissiez la voie privée ou militaire, la voie pour devenir pilote d’hélicoptère n’est pas simple, mais pour ceux qui ont la passion du vol c’est l’occasion de faire un métier épanouissant.

Des aptitudes bien spécifiques

atterissage helicoptere

Au-delà des qualifications et de l’expérience, devenir pilote d’hélicoptère exige également des aptitudes spécifiques. Comme leurs homologues pilotes d’avions de ligne, les pilotes d’hélicoptère doivent posséder certaines compétences dans de nombreux domaines.

D’un point de vue médical, les aptitudes pour devenir pilote d’hélicoptère sont très encadrées. L‘acuité visuelle est primordiale. Les seuils requis en matière de myopie, d’astigmatisme ou d’hypermétropie sont très stricts. Cependant, le port de lunettes ou de lentilles correctrices est autorisé, sous certaines conditions.

La forme physique est tout aussi importante. Un pilote d’hélicoptère doit être en bonne santé et maintenir un équilibre psychique stable. Ces aspects sont contrôlés tout au long de la carrière du pilote, garantissant ainsi sa capacité à assumer les responsabilités de son poste.

Piloter un hélicoptère exige une concentration intense durant tout le vol. Contrairement à un avion, un hélicoptère est en mouvement constant, nécessitant un ajustement perpétuel des commandes. Cette complexité requiert une excellente coordination, une capacité à gérer plusieurs tâches simultanément et une grande capacité de décision rapide.

 

Une carrière qui s’ouvre de plus en plus aux femmes !


Source : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangèresUne profession qui s’ouvre aux femmes





Quels sont les revenus d’un pilote d’hélicoptère ?

Les revenus d’un pilote d’hélicoptère dépendent de nombreux facteurs. Le travail aérien effectué est une variable importante : le transport de passagers, le treuillage, l’atterrissage sur des plateformes pétrolières ou encore le montage de pylônes et de lignes électriques représentent autant de missions différentes, chacune nécessitant des qualifications spécifiques.

La composition de l’équipage est un autre facteur déterminant. Un pilote peut être seul à bord, ou travailler en équipe avec un copilote, un treuilliste, un assistant sécurité cabine. Chaque configuration a ses propres exigences et répercussions sur la rémunération.

Il faut noter que la majorité des pilotes sont d’anciens militaires. Ainsi, lorsqu’ils se reconvertissent dans le secteur privé, ils peuvent cumuler leur salaire avec leur pension militaire.

Donner une estimation précise du salaire d’un pilote d’hélicoptère est donc assez compliqué, tant celui-ci peut varier en fonction de ces différents paramètres.

Pour vous donner une idée plus précise, voici un tableau des salaires moyens nets des pilotes d’hélicoptère, primes incluses, dans différents secteurs :

Secteur Qualification Salaire moyen
SAMU Pilote CPL 2800€/mois
Offshore (plateformes pétrolières) Pilote CPL 4500 – 5500€/mois
Offshore (plateformes pétrolières) Pilote ATPL 6000 – 7500€/mois
Militaire (début de carrière) Cursus Bac 2300€/mois
Militaire (fin de carrière, 18 ans de service) 5000€/mois

A noter que les salaires des pilotes SAMU sont régis par une convention d’entreprise avec une grille de salaire réglementée. De même, pour les pilotes militaires, il y a une évolution continue du salaire tout au long de la carrière.

Ces chiffres ne sont que des moyennes, et le salaire peut varier en fonction de nombreux facteurs, notamment la localisation, l’expérience du pilote, le type d’hélicoptère piloté, etc. Cependant, ils permettent de donner une idée des revenus que l’on peut espérer dans ce métier.

Grille de salaire d’exploitation d’hélicoptères conventionnel (2019)

Le tableau suivant présente les salaires bruts de base (sans ancienneté et avec application de la clause d’ancienneté définie dans la convention) pour les différentes qualifications de pilotes d’hélicoptère :

Ancienneté PPH/CPL (H) PPH IFR/CPL (H) IR PLH/ATPL (H)
Sans ancienneté 3 035 € 3 702 € 4 734 €
2 ans 3 096 € 3 776 € 4 829 €
3 ans 3 126 € 3 813 € 4 876 €
4 ans 3 156 € 3 850 € 4 924 €
5 ans 3 187 € 3 887 € 4 971 €
6 ans 3 217 € 3 924 € 5 018 €
7 ans 3 247 € 3 961 € 5 066 €
8 ans 3 278 € 3 998 € 5 113 €
9 ans 3 308 € 4 035 € 5 160 €
10 ans 3 338 € 4 072 € 5 208 €
11 ans 3 369 € 4 109 € 5 255 €
12 ans 3 399 € 4 146 € 5 303 €
13 ans 3 430 € 4 183 € 5 350 €
14 ans 3 460 € 4 220 € 5 397 €
15 ans 3 490 € 4 257 € 5 444 €

Combien gagne un pilote d’hélicoptère agricole ?

Il existe des spécificités de rémunération pour les pilotes d’hélicoptère travaillant dans le secteur agricole :

  • Salaire de base pour 330 heures de vol par an : 2 393 €
  • Prime horaire de vol entre 330 et 500 heures de vol : 60 €/heure
  • Abattement de 20 % et d’une durée maximale de 18 mois pour les pilotes ayant moins de 1 200 heures de vol (dont 50 % faites sur hélicoptère).

De plus, une prime brute mensuelle est prévue pour compenser les spécificités et contraintes liées à cette activité, notamment les services de nuit. Le montant de cette prime varie en fonction de l’activité exercée, conformément à l’annexe II de la convention collective :

  • Pour les activités définies aux articles 3.1 et 3.2 de l’annexe II de la convention collective, le montant mensuel de la prime est de 441 €
  • Pour les activités définies à l’article 3.3 de l’annexe II de la convention collective, le montant mensuel de la prime est de 485 €

Il y a deux voies distinctes pour devenir pilote d'hélicoptère :  La voie privé plus couteuse qui requiert une licence et la voie militaire plus exigeante et physique mais qui permet ensuite de se reconvertir au bout de 10 ans.

Cela dépend de sa spécificité : un pilote d'hélicoptère pour le SAMU perçoit en moyenne 2800€ net/mois, un pilote travaillant pour les plateformes pétrolières Offshore peut prétendre à une rémunération allant jusque 7500€ net/mois avec une qualification ATPL.

Le salaire d'un pilote d'hélicoptère dans l'armée va de 2300€ net/mois en début de carrière à environ 5000€ net/mois après 18 ans de service.

Un pilote d'hélicoptère agricole touche un salaire de base pour 330 heures de vol par an de 2 393 € net/mois. Il peut prétendre à une prime horaire de vol entre 330 et 500 heures de vol : 60 €/heure et de nombreux autres avantages en fonction des heures de vol.



Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

🎯 Faites le point sur votre situation professionnelle

✔️ À distance où près de chez vous
✔️ Finançable à 100% par le CPF













A propos de l'auteur

Sandra Bouxirot

Sandra Bouxirot

Sandra Bouxirot, pilote professionnelle instructrice est la directrice de la société France-BIA, qui propose des cours à distance de formation au brevet d'initiation à l'aéronautique - BIA. Ancienne pilote instructrice dans l'Armée de l'Air et de l'Espace, elle a aussi travaillé pour le SAMU et une compagnie d'hélicoptères privée. Lors des cours BIA, elle partage sa passion avec ses élèves, leur ouvre les portes du monde l'aéronautique et les encourage à oser.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter