Diplômes

Le diplôme d’état d’audioprothésiste

audioprothèse

La France compte désormais plus de 10 millions de personnes souffrant de troubles auditifs, soit une augmentation de 15% par rapport à 2023. Face à cette réalité alarmante, le rôle de l’audioprothésiste, ce professionnel de santé spécialisé dans la correction des déficiences auditives, devient plus capital que jamais. Mais qu’en est-il du diplôme d’État d’audioprothésiste, un diplôme indispensable pour exercer cette profession ? Comment est-il obtenu, quelles compétences garantit-il et comment s’inscrit-il dans la lutte contre la prévalence croissante des troubles auditifs ? Retour sur un diplôme qui, bien loin d’être anodin, se situe au carrefour de la santé publique, de la technologie et de l’accompagnement humain.

Le diplôme d’État d’audioprothésiste

Le diplôme d’État d’audioprothésiste, identifié par le code IST1700A, est un programme de formation qui vise à former des professionnels compétents dans le domaine de l’audition. Le programme est axé sur la professionnalisation, combinant enseignements théoriques, pratiques et stages. Les évaluations se déroulent sous forme d’examens écrits et d’un mémoire en 3ème année. Les inscriptions se font via PARCOURSUP et les postulants doivent être titulaires d’un baccalauréat.

Les écoles de formation des audioprothésistes en France

La formation pour obtenir ce diplôme est dispensée dans une des 8 écoles suivantes :

École Adresse
Université de Bordeaux 146 rue Léo Saignat, 33076 BORDEAUX CEDEX
Université Toulouse III – Paul Sabatier 94 rue Hauteserre, 46000 CAHORS
Université Rennes 1 Parc d’activités de la Grande Marche, 4 rue Claude Bourgelat, 35306 FOUGERES Cedex
Université Lyon 1 Claude Bernard 8 avenue Rockefeller, 69373 LYON cedex 08
Université de Montpellier 15 avenue Charles Flahault, 34093 MONTPELLIER cedex 5
Université de Lorraine 5-7 rue Albert Lebrun, 54001 NANCY cedex
CNAM en association avec l’Université Paris 7 5 rue du Vertbois, 75003 PARIS
Institut de formation d’audioprothésistes (Évreux) Évreux

Exigences et débouchés du diplôme d’État d’audioprothésiste

Chaque prothèse auditive délivrée nécessite une prescription médicale. Les débouchés professionnels pour l’audioprothésiste se situent principalement dans les secteurs de la santé et des soins, où ils exercent en tant que spécialistes. Ils travaillent notamment dans des centres spécialisés pour l’appareillage et la rééducation de l’audition.

Le Diplôme d’État d’Audioprothésiste requiert trois années d’études comprenant un enseignement théorique, dirigé et pratique, des stages et la soutenance d’un mémoire de recherche. L’établissement délivrant ce diplôme semble être la Faculté de Pharmacie de Nancy. La nécessité de soutenir un mémoire de recherche pour obtenir le diplôme met en lumière l’importance de la recherche dans cette formation.

Années d’études Exigences
1ère année Examen terminal avec épreuves écrites et travaux pratiques
2ème année Examen terminal avec épreuves écrites et travaux pratiques
3ème année Soutenance d’un mémoire de recherche

Le parcours académique pour devenir audioprothésiste

Le cursus pour devenir un audioprothésiste qualifié est plutôt exigeant. Après l’obtention du baccalauréat, les aspirants audioprothésistes doivent s’inscrire à un programme de formation spécialisé. Ce programme, qui dure trois ans, comprend une combinaison d’enseignements théoriques et pratiques, ainsi que des stages en milieu professionnel.

En plus de l’enseignement théorique et pratique, les étudiants doivent également réaliser un mémoire de recherche en troisième année.

Ce mémoire, qui est une composante essentielle du programme, permet aux étudiants de démontrer leur capacité à appliquer les connaissances acquises au cours de leur formation à des problèmes concrets dans le domaine de l’audioprothèse.

Diplôme d’état d’audioprothésiste – présentation vidéo

 

Antoine (Valence) : « La législation actuelle impose un renouvellement des appareils tous les 4 ans… »

En tant qu’audioprothésiste diplômé d’État à Valence, j’ai eu l’occasion de constater que les appareils d’essai pour l’audition sont une solution intéressante, bien qu’ils nécessitent une empreinte spécifique pour être fabriqués. Ces appareils peuvent être utilisés pendant une période d’essai de 30 jours, ce qui permet aux patients de les tester avant de prendre une décision définitive.

La législation actuelle, qui impose un renouvellement des appareils tous les 4 ans, peut poser des problèmes pour certaines personnes. Cela peut représenter un coût important, notamment pour les personnes ayant des ressources limitées.

J’ai également rencontré des patients souffrant de surdité soudaine et rencontrant des problèmes spécifiques, tels que des grincements dans la mâchoire lors de la mastication, des difficultés avec la qualité du son des appareils auditifs, et des sensations d’inconfort ou de blocage de l’oreille. Ces problèmes peuvent grandement affecter la qualité de vie des personnes malentendantes.

A propos de l'auteur

Fabrice Durand

Fabrice Durand

Fondateur de plusieurs sites dédiés à l'orientation professionnelle, dont top-metiers.fr et Franceapprentissage.fr, Fabrice Durand se consacre aujourd'hui à aider les autres à trouver leur voie.

Ancien spécialiste en analyse de données et formateur pendant 5 ans, il a réussi sa reconversion en tant qu'entrepreneur. Aujourd'hui, il aspire à ce que chacun trouve le même épanouissement dans son métier.

En tant que conférencier, Fabrice a partagé ses connaissances et son expérience lors de nombreuses conférences et événements publics, abordant des sujets tels que les tendances du marché du travail et les stratégies d'orientation réussies.

Il gère également plusieurs groupes sur les réseaux sociaux consacrés à l'orientation, partageant son expérience pour aider les autres à s'épanouir professionnellement.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter