Devenir animateur périscolaire

Le métier d’animateur périscolaire

2015_06_29_17_08_52_animateur club de vacances

 

Son rôle

Le rôle d’un animateur périscolaire est d’encadrer des jeunes enfants (de 3 à 12 ans) en dehors des horaires proposées par les écoles (maternelles et primaires). Il s’agit d’être une sorte de relais entre parents et professeur, mais aussi de stimuler les enfants dans leurs capacités intellectuelles et créatives. Il œuvre en dehors du contexte scolaire sans toutefois s’en détacher complètement : c’est cet équilibre qui fait la richesse du métier d’animateur périscolaire, que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

Des périodes de travail variables

Le travail d’un animateur périscolaire est rythmé, comme son nom l’indique, par les dates et les horaires des écoles. En effet, l’animateur intervient pendant les temps court ayant lieu avant et après les journées scolaires, mais aussi pendant la pause de midi, que l’on nomme dans le jargon éducatif pause méridienne). Il peut également être amené à intervenir auprès des enfants pendant les périodes de vacances. Il s’agit donc d’une activité à temps partiel, qui ne peut occuper plus de 20h dans une semaine.

Les missions de l’animateur périscolaire

L’animateur périscolaire constitue en quelque sorte le prolongement de l’école en permettant aux enfants de se développer d’un point de vue personnel, dans un cadre moins rigide que celui proposé par les structures scolaires. Au programme : activités créatives, animation, éveil et expression corporelle, l’objectif étant d’apprendre aux très jeunes à mieux se connaître. Il doit aussi gérer le transfert des enfants entre la structure qui l’embauche et la structure scolaire qui les accueillent.

Ainsi, il doit travailler sous la responsabilité d’un superviseur, dans le cadre de son organisme d’accueil. La plupart du temps il s’agit d’un centre de loisir. Dans ce type de contexte, ce sont des équipes d’animateurs qui doivent se relayer pour organiser la journée de nombreux groupes d’enfants.

Les formations disponibles

La formation classique est celle du CQP animateur périscolaire. Elle peut être réalisée dans le cadre des programmes proposés par les CEMEA. Ce cadre permet à des animateurs sans véritable diplôme d’obtenir une qualification professionnelle. En effet, un simple BAFA peut normalement suffire, mais il est préférable de disposer d’un CQP. Pour ce qui est des débouchés et du salaire d’animateur périscolaire vous pouvez les consulter sur notre site en faisant une recherche en haut à droite.

Les avantages de ce cursus sont nombreux : en effet, il permet d’acquérir des compétences que le BAFA n’offre pas telles que la gestion de projet, le travail avec les partenaires (qui est au cœur de l’activité d’un animateur périscolaires) ainsi que la connaissance du territoire et du public.

Laissez un commentaire