Ambulancier salaire, débouchés, formations etc..

AMBULANCIER

fiche_metier_ambulancier

Des débouchés nombreux
Un métier valorisant
Une conduite irréprochable
Un niveau d’études peu élevé
Des salaires corrects

 

 



 
Le métier d’ambulancier consiste à transporter un malade ou un blessé dans un véhicule spécialisé, vers son domicile ou vers un endroit médicalisé (hôpital, clinique, maison de repos…). L’ambulancier assure le transport du malade, mais pas seulement. Il est aussi tenu de transporter ce dernier, jusqu’à sa voiture ou de sa voiture vers le point d’arrivée, en brancard ou chaise de transport. L’ambulancier doit aussi assurer la surveillance du patient, durant le trajet, pour ce faire, il doit être capable d’utiliser certains appareils d’assistance médicale.
 

débouchés :

 

métier d'ambulancier
Un secteur d’embauche vaste et varié

Le secteur d’embauche le plus actif pour l’ambulancier, est constitué des entreprises spécialisées. Il s’agit, le plus souvent d’entreprises familiales et petites PME qui embauchent une dizaine de salariés.

Dans les grandes villes, celles-ci sont nombreuses, dues au fait qu’il existe de nombreux établissement de soins. Le secteur public offre aussi des possibilités d’embauche, le plus souvent vers le SAMU, la Croix-Rouge, les hôpitaux, les cliniques, les maisons de retraite, les maisons de repos, les centres spécialisés… Cependant, ici, les embauches se font après avoir passé un concours.

L’ambulancier peut aussi devenir chef d’entreprise. Le métier d’ambulancier fait parti d’un secteur qui ne connaît pas de répit. Comme tout autre métier lié au secteur de la santé.

 

qualités requises :

 

bon_conducteur
Une conduite irréprochable

Le métier d’ambulancier est incompatible avec une vie de famille bien rangée. Ce dernier travaille avec des horaires irréguliers et peut être amené à intervenir à n’importe quelle heure pour des urgences.

Relationnel : l’ambulancier est à l’écoute du patient qu’il a à charge et il se doit d’avoir un relationnel développé.

Méthodique : Il faut respecter la procédure méthodiquement afin de ne pas faire d’erreurs lourdes de conséquences. Il convient aussi d’avoir de bonnes connaissances au niveau des itinéraires routiers.

Aptitude manuelle : Un minimum requis pour transporter les malades et piloter avec une conduite irréprochable.

Force de caractère : Ce métier oblige à un rythme de travail soutenu avec des horaires variables. Il faut donc avoir une force mentale suffisante pour résister à ce rythme élevé.

êtes vous fait pour le métier d’ambulancier ? faites un test d’orientation métier entièrement personnalisé.

 

Formation :

 

Pour devenir ambulancier, il est obligatoire de se former, ainsi l’État met à disposition plusieurs formations.

le DEA : le diplôme d’État d’ambulancier est obligatoire. Pour se présenter à l’examen, il faut absolument être en possession d’un :

Permis de conduire de plus de 3 ans
D’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’un véhicule médicalisé (ambulance).
D’un certificat médical à jour des vaccinations.
Un AFGSU : formation aux gestes et soins d’urgence, de niveau 1.

Il est possible de se présenter en ayant un niveau 3éme.

Avant de pouvoir se présenter, il faut avoir accompli un stage de 140 heures au sein d’une société exerçant dans le domaine du transport de malade. Les pompiers de Paris ou Marseille ayant plus de trois années d’expérience sont dispensés, de ce stage. Le DEA est dispensé par des centres agréés par le ministère de la Santé.

Par la suite, un ambulancier ayant beaucoup d’expérience peut occuper un poste de Régulateur. Ce dernier a en charge, le planning de toute l’équipe ainsi que les demandes de prise en charge, entre autres. Pour cela, il devra passer un FAE, qui correspond à la Formation d’Adaptation d’emploi.

Vous pouvez obtenir gratuitement et rapidement des informations sur la formation pour le métier d’ambulancier en remplissant le formulaire ci dessous :
 
 

 

salaire :

 

bulletin_de_paie
Salaire moyen : 1660 € brut/mois

Le salaire moyen d’un ambulancier est de 1660 € brut/mois soit environ 1290€ net/mois.
 
Le jeune ambulancier peut obtenir un salaire entre 1200 et 1500 € nets, durant ces premières années, salaire qui pourra augmenter selon les capacités, mais aussi l’entreprise qui embauche, en effet, on constate des grandes différences entre elles.

L’ambulancier qui voudra être à son compte, gagnera davantage, mais il faudra compter avec un investissement important à savoir l’achat d’un véhicule adapté au métier et au moins une embauche. Une ambulance a besoin de deux ambulanciers, l’un qui fait office de conducteur, l’autre qui fait office de surveillant du malade.

source => Grille de salaire d’un ambulancier
 





Un commentaire

Laissez un commentaire